Gate of Valor

Nous sommes à la recherche de roi et de champion! Rejoingnez nous vite pour découvrir les mystères de votre aventure! et recevez 500BP a utiliser !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La recherche de renseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: La recherche de renseignement    Mar 26 Déc - 21:17

 

 
Début du RP
2015
Convocation royal



Infernal King




Le roi relisait les textes des légendes sur son trône. Il lit la partie où on parle de lui et on parle de l’ancien roi et de sa reine : D'un élan de rage, le Seigneur tranchant son traître de bourreau.  ... Le seigneur mourut dans les bras de sa femme, le bourreau gisait au sol. Même dans les ténèbres, les démons aussi possèdent des peurs irrationnelles. Il paraît que cette femme voyage entre les royaumes, surtout celui des hommes, pour retrouver son mari défunt... cette légende est incomplète qu’est-il arrivé dans le royaume des humain pensa le roi bloodish toujours avec ses texte sur son trône.

Quant à moi j’ai le pouvoir de tout apprendre grâce à la torture, donc on m’a toujours surnommé le bourreau. J’ai gardé quelque souvenir de moi étant enfant et avant mon intronisation  le reste je l’ai condensé avec des trucs assimilés comme des livre, les souvenir  autrui, discourt rapporter, etc…

Aucune idée de ce qui c’est passer après, le bourreau décida de mener son enquête. Il avait fait une enquête sur ces origines, au paravent, en torturant sa famille, mais c’est du passer. Qu’est-il est arrivé depuis  après son intronisation? Il ne se rappel même pas d’avoir tué pour arriver jusqu’ici, mais tout ceci lui donne des envi de grandeur surtout qu’il est roi. Les légende sont faite pour êtes cru, mais exagérer pas n’essaimèrent êtes vrais selon lui.

Maintenant, qu’il a brisé la corruption par la force, il est acclamé. Bloodish  ne veux pas perde son titre donc le bourreau est bourreau de travail quelle ironie. La plupart du temps, il déserte le château pour pouvoir explorer et rencontrer des personnes de grand renom ou de l’ennemi à combattre s’amuser quoi. Si Bloodish tombe sa monarchie tombe avec lui, car il est le roi. Il besoin de personne noble  pour son château, des personne sur qui il peut compter et prendre des décisions a sa place. Il étudie la question la plus part du temps en faisant des audiences dans cette salle ou des traité. Qui serait assez compètent pour l’aider dans cette tache? Il avait  le haut fonctionnaire, le chancelier, qui  l’aidait pour les fonctionnalités, mais le roi à peu de compagnie. Il aimerait avoir un majordome ou une dame de compagnie comme pour une princesse ou reine. Une reine serrait géniale aussi, si il connaissait le vrai amour, mais la réciprocité des choses ferait que l’autre ne l’aime pas et l’aimerait juste pour le statu de reine.  

Aujourd’hui encore, après quelque accore singée et audience menée. Il repensa à ces légende il demanda de trouver plusieurs femme infernal pouvant ressembler à la reine d’il y a belle lurette,  ainsi que des hommes pouvant ressembler à l’ancien roi et peut être même des hommes ressemblant au bourreau dans la légende, à part moi bien sûr.

Je pourrais toujours m’en servir de bouc émissaire, se dit le roi à lui-même. J’en ai quand même besoin pour le savoir des anciens. Quoi que je ne me souviens pas grand choses, environ vers le moment où l’ancien roi m’est tranché et que j’agonissais. J’ai de l’amnésie sur plusieurs niveaux. Quand j’essaye de me rappeler  moi-même peut-être est-ce une protection mental? Tout le monde me d’écrit comme le vilain pour ceux qui connaisse ma partie impure. Qui suis vraiment au début un larbin qui c’est révolter contre son roi. Pour ensuit, sonner la révolution et devenir un roi. Les légendes son ambigu, mais peut-être vrai.

Le roi soupira  en disant qu’il s’ennuyait à mourir. Il se disait que c’était lassant se parler a soit même. Quand tout à coup, par l’heureux des hasards, on trouva un ou des personnes à la légende. Il les demanda en convocation royal pour une audience. Il  ferma les audiences publiques pour des audiences pour des plus privés, car on parlait aussi de son cas.


Aller me les chercher pour une entrevu, dit le roi, Bloodish. Si non je vais moi-même y aller. Vous savez que quand je sors du château, je prends mon temps de toute façon personne pensera à m’abattre.
- Non vous ne devez pas sortez seul votre majesté, répondu un garde infernoid
- Pas un mot aller me les cherché, dit le roi
- Mais…
- ouste  du balais
- ok
- pas un mot je veux les recevoir dans la salle du trône dans les plus brefs délais

Bloodish Butvenne, le roi infernal et bourreau, s’assis sur le trône. Il attendit avec  impatience le recensement de la population. Si quelqu’un est la réincarnation de ceux-là ou si je découvre une âme jumelle à la mienne ou même si quelqu’un a survécu à tout ça pourrait poser problème. La porte allait s’ouvrir et on allait découvrir qui est le plus proche des légendes. Si non le roi devra enquêter et laisser son poste pendant un moment. Aux lieux de rester et être un symbole de puissance pour les autres démons.                                    






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Princesse Infernale

avatar
I am
Messages : 1219
Date d'inscription : 17/11/2016


Feuille de personnage
Santé:
150/150  (150/150)
Magika:
300/300  (300/300)
Stamina:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Mer 27 Déc - 17:51




L'Audience  
De l'horreur




Accepter sa colère est une chose en soit, accepter ses défauts permet d'évoluer. C'est ce qu'elle se disait. Depuis les récents événement, Akiza étudiait beaucoup la clé qu'elle avait obtenu. Un étrange pouvoir mystique en dégageait, pratiquement comme un rêve. Personne n'était au courant qu'elle ait obtenu cette clé, pas à cause qu'elle ne faisait pas confiance en personne, mais tout cette merde avait commencé par une chose et cela devait être la clé de cette guerre infâme. Comme quoi qu'elle venait de nier tout ce qu'elle croyait, toutes croyances de vivre une vie normal. Quel dieu irait à tolérer des guerres avec des milliers de victimes ? La sorcière, malgré qu'elle devenait plus forte, commençait à douter de l'existence impure d'une puissance supérieur. La reine disait " Mère Terre ", mais la chercheuse restait toujours sceptique face à une croyance si enfantine. Il était vrai qu'avec l'équilibre, la vie pouvait kicker  chaque être indiserable. Bref, avec sa paire de lunettes, un petit look scientifique, Akiza étudiait la clé. Cet artefact devait peser environs 2kg et faisait près de 40cm de long. Quelle clé fascinante, ajouta-t-elle. Même Kaguya ne savait pas qu'elle possédait cette clé, elle s'était réveillée le lendemain de la fin de la guerre dans le château de Infernal et depuis, la chercheuse, trop intriguée, n'avait pas sorti de l'effroyable château.

Ajustant ses lunettes, la sorcière se rappela de la rancontre avec Ayana, les deux rencontres. L'une des interactions furent violente, mais l'autres plus émotive. Mais aussi, sa rencontre réel avec Bloodish à la fontaine où elle n'était pas elle-même, plus perdue. Elle se rappelait vaguement de se qu'elle lui avait dit et à peine ce qu'il lui avait répond, mais elle se rappela aussi que lui aussi était amnésique, en quelque sorte. À mûre réfléxion, Akiza avait aussi réussi à mettre un point en commun : Akiza, Ayana et Bloodish n'avait aucun souvenir d'un certain événement, donc ils avaient les yeux fermés, comme disait Ayana. Et cette clé...

Des bruita de pas s'approchaient de sa chambre, du moins, celle de cette Kaiza. La chercheuse ne pouvait pas nié son existence, car jadis, c'était sa chambre, mais un réincarnation... Même si elle était ouverte d'esprit, elle n'y croyair pas. De plus, son enveloppe corporelle abritait déjà son âme à elle. Akiza prit la pierre d'Elysium et vit encore les deux sphères qui, eux, tournaient. Mais elle n'y croyait toujours pas. La pierre est seulement fait comme ça, se disait-elle. Enfin bref...

Soudainement, Un garde infernoid ouvrit la porte violemment. Akiza se couvrit ( même si elle n'était pas nue, elle voulait seulement cacher la clé ). Que ces gardes étaient bruyant, ils auraient pu au moins cogner avant de rentrer... De leur lourde armure et leurs lourds pas, ils entrèrent dans la chambre d'Akiza. Bloodish demandait de la voir, ce qui était étrange. Bien sûr, le roi savait que la sorcière résidait au château depuis l'incident dans la forêt des elfes, à l'insu de Kaguya. Ce n'était pas pour se cacher d'elle, mais cette clé se pouvait être dangereuse ou même de la mettre en danger, donc Akiza ne voulait pas la mêler dans cette histoire. Serrant la clé contre sa poitrine, la chercheuse répondit " o-oui, j'arrive. Donnez-moi dix minutes je vous prie. " Les mastodontes s'inclinèrent avant de repartir, laissant Akiza encore une fois avec plus de questions.

Après leur départ, Akiza regarda la clé, cet artefact était aussi caché à l'insu du roi, Bloodish. Elle se rappela quelques événements dont celle à la bibliothèque où elle avait dit " Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aiderai pas! Promis! Je veux t'aider, Kaguya! Même si je dois me faire passer pour elle, même si je dois affronter d'autre Lich, même si... Même si... Même si je dois mourir une seconde fois...  !! ". L'autre adversaire aussi fort voire plus puissant se trouvait être le Ayana. Celui-ci avait développé des facultés hors du commun et une puissance de destruction de la vie extraordinaire. Ce dôme avait agis comme une sorte de prison où ils étaient seulement réunis, tout les deux. Toujours en regadant la clé avec se film des événements, Akiza la fit disparaître sous forme de minuscules étoiles. Ces minuscules étoiles allèrent se loger dans la pierre d'Elysium de la jeune femme. Ensuite, Aki se regarda quelques secondes dans le miroir. Un roi l'attendait, mais elle ne semblait pas trop nerveuse.

Rendue dans le couloir, la sorcière se dirigeait maintenant vers la salle du trône, là où Bloodish se trouvait. Il trônait tel un monarque. Akiza se demandait comment ressemblait Bloodish assis sur son trône. Elle se demandait aussi quel puissance il démontrait aussi. Ce sera la première fois que la jeune femme verra le Roi Infernal dans toute sa puissance. Allait-elle devenir une vassale ? Ses pas résonnaient silencieux dans le sombre couloir. Elle se voyait dans le reflet de quelques miroirs par la même occasion. Au moins, la cosplayeuse était bien coiffé. Plus loin, de la lumière, amenait-elle à la salle du tout puissant souverrain? Mainrenant oui, Aki devenait un peu plus nerveuse et angoissée. Pour une dernière fois, elle se relooka dans le miroir et regarda ses vêtements blancs. Cela faisait changement de sa robe traditionnelle que était toujours vêtue. Même si un blanc se salissait toujours facilement.

La demandée arriva finalement dans la salle du trône. Ses yeux ( timides ) évitaient de croiser tout les regards de tout ces démons haut placés. La tête basse, son courage l'avait abandonné. Pourtant, la sorcière n'avait rien fait depuis les évènements. Tout ce qu'elle avait fait était d'étudier l'étrange artefact en forme de clé. Ses pas étaient devenu beaucoup moins rassuré et encore plus silencieux. Ses bras placé le long de son abdomen, elle s'arrêta. Akiza vit alors qu'une demi douzaine de personnes de sexe féminin attendait en ligne à sa gauche.

À sa droite, aussi une demi douzaine de personnes, mais cette fois de sexe masculins. Les femmes étaient tous humaines alors que les hommes tous démons, qu'est-ce que tous cela voulait bien dire ? À ne rien comprendre, Akiza venait de paraître une audience de recensement. Se faire recenser de quoi ? Tout cela la rendait encore plus nerveuse et angoissée, et, encore une fois, elle évitait tout les regards qui étaient plongés vers elle et le petit groupe. Un peu plus loin, trois personne se tenait à l'écart, sûrement un petit groupe où que personne ne pouvait déterminé le sexe.

Un a un, les personnes qui échouait se faisait ensuite exécuter. Il ne fallait pas se le cacher, à la première exécution, Akiza avait poussé un effroyable cri d'horreur. C'était la première fois que la cosplayeuse était temointe d'une exécution et c'était la première fois qu'elle voyait une tête rouler au sol. Horrifié, totalement horrifié en plus des larmes au yeux. Allait-elle subir le même sort alors qu'elle ignorait en quoi consistait cette audience ?

Une autre victime de cette audience, quelle cruauté! Et dire qu'elle avait été si vulnérable face à son égard. Ses yeux fixés sur la tête qui roulait sur le plancher, terrifiée. Ensuite, il ne restait que la cosplayeuse innocente. Aki ne savait trop quoi faire face à cette situation outrageuse. Fuir ? Il était clair qu'elle se ferait couper la tête, mais si elle fuyait, la fin serait la même... Sa main gauche contre sa poitrine au milieu de cette audieuce de l'horreur, aussi, avec son sens de l'analyse, la stratège venait de trouver en quoi consistait cette audieuce. Bloodish voulait des preuves. Cet personnes et démons avaient tous un point commun : Une personnalité forte et limite démente du côté féminin ; alors que les démons possédait un leadership hors norme et un pouvoir tout aussi écrasant. D'une pierre deux coup, Bloodish venait d'exécuter une demi douzaine de démons ayant le potentiel de rivaliser avec lui.

- Alors c'est ça que tu cherches, Bloodish ? Tu cherches Kaiza et l'ancien roi. Donc la légende t'intéresse aussi ?

Sa voix était autoritaire, comme quoi elle ne voulait pas se laisser intimider, même si elle l'avait été tout le long de ce terrible massacre, mais ces morts ne la concernait pas. Sa survie à elle était plus important, n'importe qui aurait fait de même. Suite à cette voix autoritaire, la voix d'Akiza devenait plus aguicheuse, coquine et sensuelle, comme si elle voulait gagner sa survie avec la séduction. Levant sa main à la hauteur de sa poitrine, petit sourite séducteur, Son Majestic Mode s'activa. Ses sclérotiques devinrent rose, Kaguya était une bonne maîtresse.

- Tu sais, Bloodish, je me demandais si tu avais déjà combattu un ange,   dit-elle en s'approchant doucement du roi. Je n'ai plus de croyance, je ne sais plus en quoi croire alors les démons existent... Ça veut dire que le Créateur et Mère Terre existent ? Moi je n'y crois pas, car c'est nous qui avons détruit la menace dans la forêt, tu vois?

* Kss... Le côté Luxure du Majestic Mode commence à l'emporter sur ma volonté, qu'est-ce qui me prend ? *  

* Tu ne maîtrises aucunement mon pouvoir, voilà la cause, accepter ta colère n'est pas la solution miracle! Conne!*

* Ta gueule! Je ne t'ai pas demandé ton avis et reste sage dans ton coin! *  

- J'ai récemment appris que Kaiza voulais incarner tout les péchés,    ajouta Akiza en levant le visage de Bloodish avec le côté latérale de son index et son pouce. Pourtant, moi, je me veux pas lui ressembler. Trop de problème alors j'ai plus d'ambition, tu vois ?  

Suite à ce comportement aguicheuse, Akiza fait un grand sourire satisfait de la situation. Les choses allait enfin bouger pour la recherche de ses souvenirs, mais elle ignorait qu'elle s'aventurait dans le même chemin qu'avait parcouru Kaiza, jadis. Normalement, elle n'aurait jamais dit de telles sottises.







Je ne veux pas te Ressembler

*Mais je veux t'aider*









¦ - Finally, My Glory
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ -     - - -
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -



_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Jeu 28 Déc - 15:46

 

 
Début du RP
2015
Monarchie



Infernal King




C’est en forgeant qu’on devient forgeront et Bloodish le savait à ses dépendent. Il ne sut comment s’assimiler au poste de roi dès le début. Le roi est souvent d’un ton arrogant. Cela n’énerve pas les infernoid, mais les autres qui ne sont pas de sa monarchie non constitutionnelle. C’est plutôt une monarchie absolue,  car il l’a pris par la force. On appelle monarchie absolue un régime où le monarque détient tous les pouvoirs et n’est contrôlé par aucune institution ou constitution. Il est cependant soumis aux Lois Fondamentales du Royaume infernal. Qui les impose ces lois, le roi infernal nul autre que Bloodish Blutvene. Il ne sait quelle sorte de monarchie était l’ancien monarque. Ce qu’il sait est que l’ancien roi était tyrannique que se souvient-t-il exactement? Sa mémoire est flou pour lui qui en sait tant. Peut-être un sort, peut être un rêve qui a toute effacé. Une chose est sure, le bourreau à mit fin à se  règne, cette monarchie qui en finissait plus. En tuant tous ce qui pouvait succéder y compris sa famille de naissance, les Blutvene. Maintenant seul au monde dans cette immense château, le roi veux se recruter des nobles pour les appartements vide.

Pas obligé qui soit de mon sang vu qu’ils ont trépassé, mais un parvenu ça non. J’ai besoin de gens de confiance, pensa le roi. J’ai tué pour  des souvenirs de pacotilles. Aucun ne peut me servir de bouc émissaire et aucun n’a de souvenir utile pour la Légende.

Après les textes des légendes assimilés, le bourreau était redevenu le bourreau de jadis. C’est-à-dire cruel et sadique. Il ne tuait pas seulement pour le savoir et le pouvoir, mais aussi pour le plaisir. C’est ainsi que débuta la convocation royal. Il ordonna que les gens soit flagellé pour qu’il assimile leurs souvenirs. Ensuite, il devait se battre contre lui, si leur puissance est inférieure à la sienne. Les créatures humaine ou démoniaque n’avait aucune chance le bourreau savait leur pensée leur talent, il savait tout de eux. Ils furent exécutés dans les plus brefs délais.

Que tout le monde s’agenouille devant moi et reçoive vingt coups de fouet, dit Bloodish en ayant un sourire narquois.
On ne voyait pas son visage, mais il suffit qu’il dévoile ses yeux d’un rouge implacable pour dévoiler une en vie de meurtre incommensurable. Tout le monde rouspéta, alors Bloodish releva un peu  sa capuche pour mieux voir et dit : bande en foirer vous osée parler de même à votre roi. Infernoid exécuter moi c’est guignol qui rouspète.

C’est là qu’Akiza entra dans la salle du trône et interprétait très bien la situation.  Le roi est furibond. Toute personne qui osait voir une parole déplacer ou même une penser déplacer. Ce n’était que l’audience préliminaire, car celle-ci  il pouvait déterminer la confiance qu’a le peuple envers le roi.  Cette convocation étais tenu secret que par la royauté. C’est plus ou moins  facile de tenir sa langue, mais plus dur de retenir ses penser. Les vrais affaires allaient débuter quand personne lui mentirai. Bloodish n’avait même pas songé à la rivalité. Il les a juste exterminé c’est mécréant juste comme ça. Le bourreau avait remarqué Akiza qui est arrivé en retarde à cette convocation tenu secrète, elle a donc manqué les coups de fouet. Le roi ne sait donc pas ce qu’elle sait. Bloodish Blutvene apostropha Akiza Hainamida , mais quelque chose avait changer l’iris du roi étais bleu  quand il releva sa capuche .  Un œil bleu apparu au lieu de yeux rouges la scruta. Ce changement que personne ne remarque, car il cache ses yeux grâce à la capuche et personne n’ose le dévisager en le regardant dans les yeux trop longtemps.

Hé toi  qu’est ce tu fais la, dis le roi Bloodish  la séance étais il a une demi-heure! Tu à manquer ... le roi n’avait pas remarque que c’était Akiza, mais il se dit que celle la servirait très bien de bouc émissaire pour une kaiza.
- Alors c'est ça que tu cherches, Bloodish ? Tu cherches Kaiza et l'ancien roi, dit akiza. Donc la légende t'intéresse aussi ?
- Ha Aki, Je ne t’avais pas reconnu. Je n’avais jamais remarqué que tu ressemblais Kaiza, le roi eu des terrible flash-back et se rassoyant   sur son trône.
- Tu sais, Bloodish, je me demandais si tu avais déjà combattu un ange,   dit-elle en s'approchant doucement du roi.
- C’est un euphémisme de dire cela, mais j’ai rien na prouvé à personne c’est à vous de prouver votre valeur, dit le roi en fessant signe avec sa main levez à ces homme de reculer en cas d’attaque. Car il saurait se défendre si  elle s’approchait de façon hostile.
- Je n'ai plus de croyance, je ne sais plus en quoi croire alors les démons existent... Ça veut dire que le Créateur et Mère Terre existent ? Moi je n'y crois pas, car c'est nous qui avons détruit la menace dans la forêt, tu vois?
- Oui et il avait cette chose qui m’avait bouleversée comme en ce moment, le roi repensa à sa propre histoire pour s’eux qui ne la pas ouï-dire ou lu dans sa fiche de personnage. Il avait kidnappé une reine par amour pour cette dernière  dont il ne se rappel plus est-ce Kaiza, pensa-t-il ? Cette fille lui ressemble un temps soit peu.
- - J'ai récemment appris que Kaiza voulais incarner tous les péchés,    ajouta Akiza en levant le visage de Bloodish avec le côté latérale de son index et son pouce. Pourtant, moi, je ne me veux pas lui ressembler. Trop de problème alors j'ai plus d'ambition, tu vois ?  

Le roi fit signe à l’auditoire de se retiré. On dirait qu’Akiza en savait plus que luit sur ces personnages de légende. Va-t-il l’interroger par la torture, quelque chose avait changé en lui comme si sa rage se contenait. La jeune sorcière faisait un excellent garde-fou. Sa seule présence arrivait à lui permettre de contrôler sa propre rage. Selon Bloodish, elle  était la clef pour ouvrir ce qui n’a jamais été ouvert,  le mystère.


Si tu tien temps à  être aiguiseuse, ne te gêne pas, mais tu n’obtiendras pas le titre de reine. Le seul titre que mon futur bien aimé aura sera. Une reine consort, mais si tu veux je   peux te donner un titre de courtoisie. Que dis-tu de Princesse Infernale?  D’habitude il faut payer le crieur public pour ça, mais je suis le roi. Il parait aussi qu’il a un royaume cybernétique. Je demanderais en personne que cela circule dans les média en faisant jouer mes relations bien sûr. Alors qu’en dis-tu? Avec ce titre, tu pourrais même avoir tes propres partisans. Tu peux rester ou partir, par contre tu dois enregistrer tes inviter au château. Tu peux sélectionner une mademoiselle ou dame de compagnie pour assister en tout temps. Qui sait je deviendrais peut être empereurs grâce à toi et régnerait sur un royaume en même temps que l’empire infernal. Je peux même d’offrir des cupcakes Bon assez rêvez dit moi tout ce que tu sais.

Les souvenir du bourreau étaient flous, mais d’étrange révélation qui lui montrait que cette femme avait un lien avec Kaiza. Pourquoi diable lui portait-il un tel intérêt? Ce ne pas comme si Bloodish  pouvait partager ses souvenirs, même si oui c’est le cas grâce à assimilation nv 2.

Un grade infernoid dérangea le roi,  il l’informa qu’un personnage de légende était apparu ou que son substitut l’était. Quel indice va les mener vers  leur quête de renseignement? Bloodish à quelque  amnésique  à propos de la situation et voudrait revoir le passer, mais cela pourrait lui faire du mal. Il  n’avait pas mis une protection mentale pour rien dans son esprit. A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler. Espérons pour bloodish et Akiza qui n’arrivera rien.            
     




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Princesse Infernale

avatar
I am
Messages : 1219
Date d'inscription : 17/11/2016


Feuille de personnage
Santé:
150/150  (150/150)
Magika:
300/300  (300/300)
Stamina:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Ven 29 Déc - 13:58




Memory of Hell  
Descent of a witch




Dans un monde où le suicide vaudrait autant qu'une réponse à tout nos question les plus sombres. Tout n'était et ne sera que calamité. Il n'y avait pas seuelment que le blanc de ses yeux qui était devenu rose, mais aussi l'un de ses iris qui était devenu rouge. Tout ceci menait la sorcière dans un chemin à sens unique où elle ne pouvait pas reculer. Car déjà, elle avait voyagé avec Kaguya qui, elle, vivait déjà en enfer, mais Kaguya lui donnait un sécurité alors que le Roi était le Dead End derrière elle. Son âme était déjà en danger de se faire dévorer par la seconde. Il fallait l'avouer qu'Akiza n'avait plus peur. Elle avait déjà vu toute les atrocités qu'un monde pouvait offrir. Autant avoir toute les réponses lors d'un macabre suicide. Posant sa main sur sa tête, la sorcière comprit qu'elle était en train de perdre la guerre à l'intérieur de son âme. Comme le chemin qu'elle était sur le point d'emprunter, le combat qu'elle menait confirmait sa descente en enfer. Et du moins, Akiza savait qu'en sortir serait pratiquement impossible, comme si quelqu'un avait revenu des morts. C'était impossible. Elle qui pensait bien faire, plus elle avançait dans sa quête de réponses, plus elle perdait. Plus elle approchait d'une éventuelle réponse, plus elle perdait le contrôle ou accédait à une nouvelle étape d'infestation et manifestations de la part de son alter-ego. Cela semblait être une descente et de la mémoire de l'enfer.

La sorcière était la seule survivante du groupe de peronnes de cette audience de l'horreur. Ils jonchaient le sol sans que personne venait les ramasser ou quelque chose dans le genre. Debout face au roi et dans toute sa vulnérabilité, la sorcière le dévisageait aussi. Comme quoi quelque chose les liait comme elle semblait être lié avec Ayana. Quelque chose se tramait et ce chemin des plus dangereux s'ouvrait davantage. Terminé la sécurité, Akiza devait faire preuve de courage. La cosplayeuse se repositionna en enlevant sa main de sa tête. Elle ne devait pas démontrer ses parts de vulnérabilités. La jeune femme devait rester forte, sinon quoi, elle mourrait. C'est alors qu'elle déposa sa main contre sa poitrine en souriant à la réplique du roi.

- Moi, aguicheuse ? Voyons, Bloodish tu me connais. Tu sais très bien que je ne suis pas comme ça...

Pour la deuxième fois, Akiza venait de l'apostropher par son prénom. Comme quoi elle se foutait de l'autorité de Bloodish. Du moins, la sorcière savait que, Ayana et elle plus bloodish faisaient trois. Selon la légende qui commençait à intéresser plus d'une personne. Que cette mémoire de l'enfer commençait peu à peu à sortir du brouillard. Vraiment peu, mais c'était mieux que départ. Bloodish avait fait un commentaire sur le comportement aguicheuse d'Akiza, ce qui la fit sourire d'avantage. Aussi, il fit une remarque sur un certain royaume Cybernétique. Akiza avait déjà entendu parlé de ce Cyber monde développé par un humain du royaume des humains. Mais il n'était pas l'heure de débattre à ce sujet. De plus que le roi n'avait pas répondu à la question: As-tu déjà affronté un ange. Car Akiza ne savait plus en quoi croire après ces récents événements.

- ... Tu sais qu'avec Ayana, moi et toi faisons trois. Tu devrais offrir plus qu'un simple titre de princesse.

* Kss... Pourtant ce n'est pas moi qui a activé le mode.. *  

* Hu hu, tu vois maintenant l'écart entre toi et moi ? *

- Tu sais me prendre par les sentiments par mon amour pour les cupcake, roi. Mais tu sais que je m'intéresse à autre chose : Le Pouvoir!

Finit-elle en s'approchant du roi à quatre pattes. La sorcière commençait à perdre complètement le contrôle de sa volonté et ses propres pensées. Ses mouvements, ses airs et son ton étaient beaucoup plus déplacés,  obscènes et vulgaires. De plus, la sorcière n'avait pratiquement plus de pudeur. La cosplayeuse niait toujours la possession de la part de son alter-ego. Mais Kaiza voulait retrouver son Mari et pour cela, elle était prête à tout pour avoir ses réponses. Bouché les trous infernal dans sa mémoire. Kaiza ne le criait pas, mais dès qu'elle aura tout récupéré ses souvenirs...

Elle s'approchait encore du roi, non-chalante. Un garde arriva avec un nouvelle des plus importante, un personnage potentiellement digne de la légende était apparu. Akiza se retourna avec un air bizarre, mais tout aussi attirant et aguicheuse : Oh?  Dit-elle. Un Nouveau jouet ?  La cosplayeuse se releva ensuite aux côtés du roi infernal. Cette nouvelle affaires commençait à devenir de plus en plus intéressante et amusante. Surtout à la simple penser d'avoir des tas de cupcakes seulement pour elle. La sorcière croisa les bras et tourna son regard impaire vers Bloodish.

- Pendant que cela commençait à être intéressant. N'oublie pas mes cupcakes quand tout cela sera terminé. Allons-y, je suis curieuse.

Les frangments de souvenirs de Bloodish et de d'Akiza étaient éparpillés dans les quatres coins du monde. Tout ces souvenirs flou cachaient un vérité fatidique. Alors qu'Akiza tombait dans l'enfer de Kaiza, elle était sur le point de tomber aussi dans le même piège que son alter-ego. Cette mémoire de l'enfer menera peut-être à l'un des fragments de souvenirs de l'origine de la folie de Kaiza. Un souvenir puissant qui assurerait son contrôle pratiquement absolu sur elle. Là où le suicide porterait autant de réponses que sa propre mort et la renaissance de la reine.







Mémoire de l'Enfer

*On se reverra de l'autre côté *









¦ - Finally, My Glory
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ -     - - -
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -



_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Ven 29 Déc - 22:21

 

 
Début du RP
2015
Allié ou ennemi ?



Infernal King




Il y a les pour, il y a les contre  à toute chose. Si tu n’es pas avec moi tu es contre moi. Semper fidelis. Tous ses dictons demande la confiance de son opposer. Des antithèses qui s’oppose et doive s’allier malgré leur différend qui sont complètement opposer. Une promiscuité que tu dois supporter, endurer et  aider. Comment le roi va-t-il ou fait-il pour faire confiance? Il a l’air de se penser tellement hautain surtout depuis son intronisation. Il a lâché son fou sur son auditoire en les trucidant directement ou indirectement. Quand il les a blessé la première fois, il à assimiler leur souvenirs de chacun. Bloodish su qu’il ne peut pas leur faire confiance sauf une qu’il n’a pas assimilé ses souvenirs. Il ne pensa rien elle, mais quelque chose le liait à elle et à se prénommer Ayana dont elle parlait. C’est comme le jeu Shifumi. Bloodish est surement la pierre, selon lui, mais qui étais le papier qui permet de le vaincre. Qui sera le ciseau qui vaincra son Némésis sans doute Ayana ou Akiza. La jeune sorcière faisait un très bon garde-fou, car il n’a tué personne après que le roi l’ait aperçu, surtout qu’il ne restait presque plus personne à part eu. Le monarque devrait l’engager comme garde du corps. Cela empêcherait le massacre.

Je cherche le moyen de vaincre, pense Bloodish. Malheureusement pour moi,  j’ai des trous de mémoire. Comment fait-elle? J’ai pourtant assimilé ses souvenirs. Elle doit avoir fait un sort ou quelque chose. Pourquoi dois-je la traiter différemment?  Elle me parle comme si … comme si j’étais un ami. Une manière si familière de prononcer mon nom aux lieux de sa majesté. Quand quelqu’un a un titre il se doit de le respecter. Alors... pour quoi elle …
Le roi Bloodish prit le rapport du soldat infernoid qui vient l’interrompe. Il le lut et l’assimila en moins deux. Il raconta à Akiza les détails. Il commença par lire la partie  qui concernant l’être de légende.

Volâmes
:

Ce n'est qu'une légende. D'après les témoins, rare sont ceux qui ont vu un volâme. Ces derniers étant un faucheur d'âme. Un ange déchu des cieux maintenant sous l’ordre du seigneur infernal. Pourquoi rare témoins ? Car vous ne voulez pas que ces derniers vous pourchassent. S'il vous pourchasse, quel crime avez-vous commis ? Leurs nourritures, votre âme ou même vos essences d'énergie et de vie. Le seul moyen d'en voir un sans mourir c'est quand vous le voyez chasser un autre gibier. Et encore, cela ne veut pas dire que vous êtes nécessairement à l'abri de sa faim.

Quand il s'envole, il libère l'essence qu'il a absorbée. En d’autres termes vous voyez les âmes et l'énergie pratiquement comme un carburant. À son simple touché on peut voir l'essence de votre âme suivre les mouvements de la main du volâmes pour ensuite l'absorber, comme quand le négatif est attiré par le positif.

Bloodish laisse l’info à Akiza Hainamida. Elle se demande se quelle va faire avec ça. Le monarque  explique que si elle voulait des cupcake. Il voulait la faire travailler pour lui, car ce Volâmes avait peut-être des infos précieux.                      

Tu m’as demandé, si j’ai déjà tué des anges. Je t’ai répondu que c’était un euphémisme. J’ai rien à prouver à personne disons que la plupart ont perdu ce qu’ils ont de plus précieux. Leur deux paire… le roi se fit interrompe un garde interroi entra dans la pièce encore une fois. Aile, dit le bourreau sous un ton énervé, qui a-t -il encore ?
- Ça urge le Volâmes est incontrôlable envoyer plus d’homme, dit l’infernoid en espérant que le roi soit de la partie. Bloodish le gifla.
- Comment oses-tu donner un ordre à ton souverain. il assimila un souvenir de l’infernoid. Comme ça tu veux que j’y aile, reprit le roi. Akiza va y à ma place. Échange je te ramènerais des cupcakes du monde des humains. J’ai  une enquête à mener, je n’ai besoin d’aucun homme pour te les ramener. Je te laisse max une légion infenoid. C’est à dire 50 infernoid. Tu seras leur officier pour capturer cette Volâmes.  
Le roi infernal, Bloodish,  quitta les lieux. Il se fit interpeller par Akiza de façon familière.  Si elle était cabale de vaincre cette ennemi, elle mériterait la confiance de Bloodish ou le respect. Pourquoi  l’envoyer dans cette mission? C’est peut-être du suicide pour elle et de la simplicité  volontaire pour Bloodish. On joue à qui perd gagne. La prochaine audience aura bientôt lieu, alors Akiza est mieux de rapporter se volâmes.


… En arrivant dans le royaume des humains. Le roi vola plein de cupcake dans l’ombre. Il avait préféré aller chercher des cupcake aux lieux de se battre, car il est orgueilleux. Il n’a pas aimé les penser de son soldat et sa parole.  Apparemment seul Akiza a eu le droit de lui parler ainsi jusqu’à date. Bon place au cupcake.      






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Princesse Infernale

avatar
I am
Messages : 1219
Date d'inscription : 17/11/2016


Feuille de personnage
Santé:
150/150  (150/150)
Magika:
300/300  (300/300)
Stamina:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Sam 30 Déc - 23:40




Memory of Hell  
Descent of a witch




Alors c'était comme cela que se poursuivait la situation. Volâme incontrôlable semait la terreur dans le royaume infernal. Quoi de plus ironique dans un royaume régné par la tyrannie, l'intimidation et la terreur ? Le garde semblait terrorisé par cette créature dévoreuse d'âme. Cela n'avait pas été long que Bloodish l'avait assimilé pour l'ordre qu'il lui avait donné. De son côté, Akiza ne bronchait pas, allant même à se coucher sur le ventre sur le fauteuil, près du trône, pour ensuite déposer son menton sur dans le creux de ses mains avec un petit sourire malicieux. Le cri poussé par l'infernoid l'allumait. Quel horrible coup à la fierté! dans les deux camps. Comme quoi qu'une gifle peut être aussi insultante qu'un ordre donné par un sous-merde. Akiza baladait ses jambes regardant la scène pendant que Bloodish assimilait quelques souvenirs de son larbin, sans valeur pour la sorcière. Elle poussa un ricannement aussi sinistre que froid.

- Que c'est excitant! voir un vassale aveugle mourir pour son salaud de roi. Tu ne trouves pas ?

Alors que Bloodish l'interpella, la sorcière s'était remit à quatre pattes, mais sur le fauteuil cette fois. Ce Volâme était sienne, la cible d'Akiza. Elle fit un petit sourire aussi malicieux que la première fois. Le royaume infernal avait peur pour si peu. Ce royaume avait descendu bien bas, trop bas. Kaiza qui logeait dans le corps d'Aki ne le savait que trop. Raison pourquoi son emprise était si puissante en ve moment. Kaiza se disait une légende et non un simple compte de fées. Kaiza avait réussi ce que les autres niaient. Kaiza avait surpassé l'hommes! Maintenant le royaume tombait comme une mouche face à un aérosol. Le roi donnait plus d'information sur sa cible et faisait part de l'armée qu'elle allait commander sous peu. Son sourire parlait et son regard avouait, dénonçait son plaisir de cette situation. La cosplayeuse inclina la tête avec un regard aussi sensuel que sadique.

- Tu demandes à MOI de faire joujou avec ce truc. Tu sais que je ne me lasse jamais d'entendre les cri mélodique d'une créature à l'agonie, Bloodish.

Finit-elle en s'assoyant sur le dossier du fauteuil et en ayant à peine ses jambes collé entre-elle. La sorcière détourna ainsi le regard en levant la tête pour garder un air hautain et quelque peu supérieur pour prouver la maîtrise de la situation et en plus de montrer qu'elle n'était aucunement intimidée par le Roi. De ses mains, elle caressait ses cuisses pour ensuite les déposer de chaque côté de corps sur la surface du fauteuil rouge sang. Ses épaules bougeait légèrement suivi de son abdomen, comme si elle savourait la liberté du moment qu'elle possédait. Le roi demandait, il ordonnait et Akiza écoutait et obéissait. Pas comme une chienne à qui on dit " assis " et " coucher" plutôt comme une princesse qui sait qu'obéïr naïvement à quelqu'un, qu'il soit roi ou non, pouvait mettre son roi dans un colère noir. Crachant ainsi sur son titre, une soumission inversé. La princesse ouvrit les yeux, ses sclérotiques rose se montrèrent à nouveau.

- Tu souhaites savoir si je suis prête à tuer pour toi, que ce soit par puissance ou autorité. Et aussi, tu sais que je ne refuserai pas, dit-elle en se retournant vers le roi doucement. Je ne réplique pas les ordres, moi.

En plus s'il y avait des cupcakes dans le lot, Akiza ne pouvait pas refuser cette mission. Même si Kaiza n'aimait pas les sucrerie, l'amour qu'Akiza possédait pour les sucreries influençait les goûts culinaires de son alter-ego. De plus, comme Kaiza était d'une non-chalance hors norme et son je-m'en-foutisme transcendait son propre manque pudeur, la même situation se produisait que lors de leur seconde rencontre à la fontaine magique et de l'incident maladroit pendant la bataille de la cité des elfes. Tout bien deviné, pour choquer et le fait que Kaiza influençait le jugement d'Akiza, encore une fois, la sorcière n'avait pas de sous-vêtements. Seulement pour choquer, controverser et pour simple vulgarité explicite. Akiza mit ses mains sur ses genoux en disant.

- En plus que tu m'offres même des compagnons. Tout est planifié pour aucun refus. Que vaut l'honneur de cette générosité, Bloodish ?

Avec Flash Fire, Akiza se déplaça à une vitesse presqu'instantané et réapparu devant Bloodish. Avec se son index, la sorcière le déposa sur les lèvres du roi infernal et ajouta avec une voix aguicheuse, comme plutôt.

- Nah, ne répond pas, j'aime les surprise. Je ferai bonne usage de ces fantassins, s'ils ne me lassent pas, bien sûr.

Akiza recula de quelque petit avec ce même sourire satisfait malicieux pour ensuite se retourner pour se diriger vers les escaliers pour rejoindre l'entrée qui menait au Hall de l'autre côté. Une légion telle décrite par Bloodish se tenait dans le hall. La sorcière n'était pas surprise, sa seule question fut : On dirait une mise en scène planifiée comme un chef dictateur. Ce volâme allait passer un mauvais quart d'heure - oups... La dirigeante marcha au milieu du sombre tapis qui, lui, n'avait pas subit de nettoyage depuis au moins 150 ans : tâche de sang et troué de partout. Devant la porte, Akiza se retourna avec un sourire conquérant.

- Bien, Infernoid, Il est l'heure de lâcher notre fou et de nous dégourdir, ne croyez-vous pas ? ❤️

Le volâme semait la terreur dans le Pandémonium. Une terreur paradoxale, car des démons terrifiés... La sorcière soupira, comme quoi elle devait s'en charger elle même... Elle ouvrit la porte accompagné de la légion d'Infernoid. Le roi ne voulait effectivement pas que la jeune femme soit blessée durant le combat. Elle voyait ses costauds comme des gardes du corps et cela l'insultait un peu - pas Akiza - plutôt l'égo surdimensionné de Kaiza. La dirigeant restait devant et descendait les escaliers à une vitesse normal, mais déterminé. Les pas lourds des Infernoids ajoutaient à l'aura ( et à son image ) de la sorcière une puissance incommensurable. Là où se trouvait le volâme, peut-être que l'un de ses fragments de souvenirs y reposait dans la mémoire de l'enfer : LE COEUR.

Le coeur des enfers, normalement inaccessible par quiconque. Kaiza reprit alors le contrôle du corps de la sorcière. Enlevant sa main de son oeil avec un sourire des plus viles. Il était vrai que l'ancienne sorcière ne manquait pas d'audace. Autant croire qu'elle ne possédait pas de courage ni de peur - juste dominance.

La cible se trouvais devant elle et sa légion de garde. Comme si elle avait besoin de gardes du corps pour se défendre, ce n'était pas l'envie de les renvoyer qui lui manquait... Le volâme se retourna vers la jeune femme. Tant qu'à avoir des gardes à ses côtés, Akiza les envoya au combat, même si s'était du suicide ou non. L'extase de les voir se battre à sous ses ordres.

Les Infernoid tombaient tous les uns les autres, mais au nombre, ils parvinrent à le détruire, mais lassa pa sorcière l'achever. Les volâmes... Leurs forces étaient inconnues, Akiza, qui était sous le contrôle de Kaiza, prit une parcelle du corps du vôlame. La sorcière voulait l'étudier attentivement avec plus de précision et de délicatesse. Elle fit un sourire après sa victoire retentissante. La moitié de la légion avait tombé, mais le volâme fut neutralisé au moins.

De retour au château, Akiza était assise sur le trône de Bloodish en attendant son retou Disons que le trône lui faisait bien et lui donnait un charisme difficile à battre. La sorcière infernale était assise de manière tout aussi aguicheuse que ses comportement précédent. Comme quoi, on ne savait pas qu'elle était ses réelles intentions. Ses passèrent devant son visage pour ensuite lécher son index et le mordiller son doigt, comme si elle imaginait déjà le goût de ses futurs sucreries. Qu'elle attendait impatiemment. Dès l'arrivé du Roi, Akiza toujours assise sur le trône, ses jambes dépassaient l'appuis-bras gauche. La femme se retourna avec un air amusé

- Tu en as mis du temps, petit farceur, tu pensais cette entité m'aurait si facilement ou quoi ? Par ici les Cupcakes







Mémoire de l'Enfer

*On se reverra de l'autre côté *









¦ - Finally, My Glory
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ -     - - -
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -



_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Dim 31 Déc - 2:19

 

 
Début du RP
2015
Récompense mutuelle



Infernal King




Le roi infernal était en route vers le royaume humain. Celui qui la vue grandir. Il était caché dans l’ombre. Bloodish espérait trouver des indices sur Akiza par la même occasion trouvé des cupcake. Il espérait que la mission confiée la blesse et qu’il assimile  ses souvenirs. Si elle représente vraiment un personnage de légende. Elle représente surement une menace pour lui, selon lui ou un moyen de vaincre son pire ennemi. Si Akiza ne capture pas le volâmes, le roi à ordonner de la tuer pour désertion et désobéissance. Il savait de toute façon qu’elle était plus forte qu’une légion si non elle serait sans intérêt. Un type masquer lui barra la route. Il le fixa et disparut. Selon Bloodish, il avait jugé sa puissance et avait fui, mais il avait sentie de l’agressivité dans son attitude. Son enquête débuta chez une voyante qui connaissait son nom. Elle  sut pour son arriver. Elle sut qui était-il et pour quoi il venait. Elle lui dit tout se qu’elle s’avait même  préparé  les cupcake à l’avance pour sa survie. La médium lui parlait de sa pierre Élissium et de sa jumelle.


De quelle pierre parlez-vous la vielle et est-ce l’âme de Kaiza ? Elle ne vous a pas tué pour de telle information.
- Elle voulait me payer à tout prix, mais je voulais refuser.
- Donc cette Akiza pourrait  contenir une personne de légende en elle, dit le bourreau en souriant.
- S’il vous plait ne me fait pas de mal, vous avez vos cupcake et vos informations, dit la voyante.
- Venez avec moi au château et dite moi en route ce que vous s’avez.  

En route pour le château, la voyante raconta qu’Akiza Hainamida était une Cosplayeuse qui posait pour un photographe amateur. Si le roi n’avait pas trouvé la voyante, il aurait surement assimilé les souvenir de ce dernier en le torturant. Au lieu de ça, il a assimilé les indices qui mène jusqu’à son secret, mais de qu’elle secret est-il question? Elle est adepte en lecture, Sa couleur préférée était le rose, mais Bloodish en eu assez et trouvait qu’elle avançait trop lentement, donc il porta la vielle dame.

Si je veux vraiment tout savoir elle, je n‘ai qu’à l’assimiler, vielle dame, dit le bourreau
- Mais il à quelle que chose en vous qui vous empêche, dit la voyant. La légende vous craignez la légende. Vous ne savez pas qui est votre réel Némésis et qui sera votre réel allié
- La ferme! si non votre cellule sera une cellule pour pauvre vieillarde. On est presque rendu soyer content  que je ne vous aie pas torturé.

Revenu au château, le roi revu avec des centaines de cupcakes. Il espérait au moins avoir quelques un et que Akiza ne soit pas gourment. La gourmandise étant un péché capital Akiza disait que kaiza voulait toute les représenter. En plus de consommer beaucoup elle ne voudra surement pas partager en représentant l’avarie. Elle voudra surement trôner de sa victoire en représente orgueil… trôner? Elle ne doit pas toucher à mon trône, pensa le souverain. Tant d’idée étais dans la  tête du roi, mais seul l’idée que Kaiza et Akiza ne formait qu’une personne lui restait. Il n’avait même pas dû assimiler les souvenir de cette dernière pour en arriver à cette conclusion. Bien que  L’évent de White noise lui avait donné des signes. Il ne les a pas suivis, car ce jour-là il pensa que c’était un rêve.

Pendant que le roi rejoignait le trône, il envoya des gardes escorté la voyante vers sa nouvelle demeure provisoire. Le roi vu sur son trône Akiza qui le nargue.

   
- Tu en as mis du temps, petit farceur, tu pensais cette entité m'aurait si facilement ou quoi ? Par ici les Cupcakes, dit la jeune sorcière.
- Descend de sur mon trône toute suit, dit Bloodish! L’audience de l’autre fois n’était que les préliminaires, les choses sérieuses commencent maintenant. Je vais convoquer une nouvelle fois la cour et on va à nouveau débattre, mais cette fois pas effusion de sang de ma part. Ce sera une audience publique et bonne sang! Où est ce volâmes que j’en apprends plus sur lui. Vif ou mort peu à d’importance temps que tu le rapporte. L’as-tu calciné ou fait disparaitre?          

Un repos est conseillé avant, l’audience. Dormir fera du bien au protagoniste, car demain il devait se préparer et se mettre sur leur 31 ou plus tôt sur leu veston cravate, peu importe ce qu’est les gouts des démons pour audience envers le roi. Akiza n’a pas besoin de faire du l’èche vitrine elle a la garde-robe de Kaiza à sa disposition. Si elle ne veut pas lui ressembler ce n’est pas le problème du roi, mais qu’elle mette une culote pas  comme quand ils se sont rencontré la première fois (à ne pas dire au publique).      






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Princesse Infernale

avatar
I am
Messages : 1219
Date d'inscription : 17/11/2016


Feuille de personnage
Santé:
150/150  (150/150)
Magika:
300/300  (300/300)
Stamina:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Lun 1 Jan - 0:22




Memory of Hell  
Descent of a witch




Bruit effrayant. Rire sanglant. La chambre était complètement déserte, mais une légère vapeur voyageait à partir la salle de bain de la chambre de l'ancienne reine. Sa lingerie complètement déchiré et semi consummé dans les flammes. Des voix, des rires et des cris voyageait telle des ondes radio. Les rires ressemblaient à des rires de diablotins ou quelque chose dans le genre ou encore d'une vilaine sorcière comme dans les contes de fées. La buée condensé sur la surface du miroir. Une jeune femme accroupi sur elle-même avec ses mains sur sa tête, elle était sur le point de craqué. Les rires continuaient, les mumures lui susuraient à l'oreille : le suicide en appelle et ensuite, en attente. Ses yeux était complètement ouvert, sur le point de craquer. Elle se remémora les évènements précédents la soirée:

Bloodish était arrivé, en colère, très en colère. De plus que le roi n'était pas seul - en plus du fait qu'il ordonnait à la sorcière de quitter le trône - la voyante se trouve derrière non loin. Akiza se retourna vers eux avec un vile sourire, un sourire qui dégageait une malice et de noir pensées, en plus de se repositionner complètement. Ses mains maintenant sur les appuie bras. Son regard parlait et disait: " Elle " Kaiza la reconnaissait, c'était effectivement la même voyante qu'Akiza avait eu recour. Pendant cette même fraction de seconde, la sorcière changea son sourire victorieux pour un sourire un peu plus amusé de la situation. Elle se disait - non se demandait - ce que la voyante allait faire dans cette situation.

- Toi, alors c'est donc la carte dans ta manche, Bloodish ?

La sorcière se metta à nouveau à l'aise sur le trône du roi infernal qui, lui, semblait bouillir de l'intérieur. Cette colère soudaine amusait Akiza qui n'était plus du tout la même. À se demander ce qui se passait réellement. Aussi, qu'elle riait complètement seule.

De retour dans la salle de bain, Akiza avait plus peur que jamais. La seule perte de contrôle important qu'elle avait vécu fut le soir où ses parent et son beau père fut assassiné. Une importante perte de contrôle si bien qu'elle en avait perdu les souvenirs de cette soirée tragique. Si importante que quand cela arrivait, c'était comme si elle était morte ou encore dans le coma. La tourmentée tremblait de tout son corps. L'eau à peine à sa taille, mais ce n'était pas à cause de cela qu'elle tremblait. Terrorisé d'elle même, Kaguya n'était pas là, Ayana non plus et le Roi... Ce dernier faisait réagir son alter-ego. Ayana faisait qu'elle était posé, et Kaguya un parfait contrôle. Qu'est ce qu'il se passait ? Akiza fixait le vide complètement apeurée. Les voix se déplaçaient toujours. Les rires sanglants et glacial au éclat. Des échos, des échos insupportable, elle leva sa tête en serrant d'avantage ses mains sur sa tête. Son crâne n'allait pas craquer, mais imploser. Des bruits stridents comme les ongles sur un tableau, des rires diablotins en plus d'une voix roque. Des flashes macabres remontaient à la surface, la dépositaire protégeait quoi ? Elle se voyait devant une vision d'horreur et aussi infernal que ses propres cauchemars. Des mannequin nécro, des personnages d'argiles sans yeux, des personnes difforme avec deux visages. À son tour, Akiza poussa un cri de mort. Elle se voyait dans une cage clouté, elle se voyait pendue par ses propres cheveux ou ses tripes, plutôt qu'elle ne voulait pas le savoir. Akiza se vit avec un casque clouté avec barbelé autour du cou avec ses jointures en sanglantés... Alter-ego, Incarnation, Resurrection... Qu'est ce qui était vrai ?

* Kya ha ha ha ha ha.. Alors petit ver que vas-tu faire ? Me blesser avec ta petit corne ? Fuir... Pheu, n'y pense même pas. Dis-toi, et écouter bien, je-suis-toujours-là... Toujours... Là(aa)... *

Ce là(aa) d'une voix étrangle, mais toujours aussi menaçante. Ce n'était plus des tremblements, mais des spasmes. Son corps venait d'arrêter de lutter contre le froid et ses angoissantes peurs. Ses yeux ainsi que ses iris venaient aussi de perdre de leur lumière. Sa tête déposé sur ses genoux, Akiza ne clignait même plus des yeux. Froid comme marbre, elle ne bougeait plus, alors que ses lèvres violette étaient semi ouverte. Glace. Les voix et les ricannement malsains continuaient à l'harceler. Comme quoi elle allait bientôt perdre la raison. Même si elle ne bougeait plus, quelque flashes de ses souvenirs récoltés remontaient à la surface. Petit spasme, son coeur battait toujours derrière dans poitrine. Ses yeux se mettaient à se fermer tranquillement et doucement. Le brouhaha de ces voix ressemblait maintenant à une sinistre berceuse, mais elle ne voulait pas que ces ricannement puissaient devenir son requiem... Ses yeux fermé, Akiza s'endormi.

Les démons sont vile et manipulateur. Ne fait jamais confiance à aucune d'eux. Ses mots trottaient dans sa tête. Mais c'était la voyante! La vieille dame conseillait la jeune femme. Bloodish était un démon, Kaguya une démone et Ayana, personne ne le savait et Joey... Joey... Ne fait pas confiance aux démons, ils sont le mal! et feront tout en leurs pouvoirs pour te contrôler. Akiza n'avait rien à dire ni à répondre pour objection.

...Le Lendemain...

Silence, silence. Ce silence si profond que même une mouche ne voudrait pas y voler par peur de détruire ce silence si harmonieux. Ce silence était comme une réconciliation entre Chaos et Paix. La seule chose qui brisait ce silence était un bruit de respiration. Une douce respiration, des lèvres d'une couleur rosé, mais pas d'une teinte importante. Ses paupières s'ouvrirent pour laisser ses iris d'une couleur rose entre voir les lieux autour d'elle. Ses cheveux semi-mouillé et semi-humide. Akiza était toujours vivante, ce n'était donc qu'un affreux cauchemars qu'elle venait de vivre. Là, pas loin, se trouvait la clef qu'elle avait trouvé dans la forêt. Aussi, elle avait sa tête sur ses bras qui, eux, servaient d'oreiller sur un matela de fortune : Le Bureau. La cosplayeuse se leva pour se diriger devant de miroir. Elle se vit, pas trop cerné ni rien. Elle se passa la main dans ses cheveux avec un petit sourire en coin. Petit clin d'oeil tant qu'à y être. Ensuite, elle se dit qu'il était l'heure de se changer et elle se retourna pour aller dans le placard de l'ancienne Reine. Quelque vieux vêtements y traînaient encore. Ce rouge-presque-sang n'était pas sa couleur préféré, mais elle devait se changer. La jeune femme choisit une robe qui n'était pas super extravagante. Et se serait mieux comme ça. Elle se rendit ensuite à la salle de bain. Soudain, la robe tomba au sol. Akiza mit ses mains devant sa bouche. Larme aux yeux, elle vit écrit en toute lettre sur le miroir et les murs : meurt, meurt, MeUrT, MEURT!! Son coeur stoppa de battre une seconde de panique, Akiza sentait qu'elle vivait d'un rêve dans un rêve. Se pinçant, non, il ne s'agissait pas d'un rêve. Prise de panique, elle claqua la porte et se mit dos à la porte. Son coeur, son coeur débattait encore par la prise de panique. Elle devait se calmer, elle devait se calmer. Une flash lui revint en tête, pendant la nuit, comme si elle était somnambule, Akiza s'était " éveillé " et s'étaitnmise à écrire ces mots haineux un peu partout...
À cette pensée, la cosplayeuse avait du mal à respirer.

Une fois qu'Akiza s'était vêtue de nouveaux vêtements, elle se rendit à l'audience. Comme la veille, timide, la cosplayeuse marchait la tête basse. Sa confiance en elle en avait prit un sacré coup en une nuit. Ses pas n'était aucunement déterminé, ils disaient plus : Hate de finir ce cauchemar. Sa main déposé contre le mur en continuant de marcher dans le long couloir qui semblait sans fin. Escalier ensuite la porte, la tourmentée ouvrit la porte où Bloodish, le Roi infernal, l'attendait. Sa première pensée était: dort-il sur son trône ou quoi ? Son imposante puissant avait raison de son courage, donc elle leva la main avant de parler.

- Euh... Je ne sais pas si vous le saviez, mais Kaiza n'a... n'a... Je n'ai pas trouvé de sous-vêtements! Quand tout ce bordel se terminera ? Je ne veux pas être une dame de luxure voyant ce résultat..! J'ai remarqué que mes manisfestions étaient : Ayana, Kaguya et vous.
Je ne veux pas de préliminaires, ni de seconde étape! Je veux seulement des réponses! Regarder!


Akiza arracha la pierre de son collier. Cette fameuse pierre d'Elysium brut. Brut, cette pierre ne valait rien, mais une fois taillé: $$. Mais quand la pierre était brut, elle possédait l'étrange pouvoir de voir l'âme des personnes qui la porte. La pierre vola jusqu'à atterrir sur les genoux de Bloodish. Dans la voir une sphère rose et une sphère plus imposante de couleur rouge. La voyant n'était pas loin et fermait les yeux, comme triste pour la jeune hôte. Les sphères étaient relié par un genre de lien mystique. Mais soudain, des images saccadé où on voyait Akiza sortir de son bain et en marchant de manière zombiesque dans la pierre. Aussi, toujours saccadé, la pierre montrait Akiza en train d'écrire les " Meurt " à l'aide d'une rouge à lèvre de couleur pourpre. La pierre avait reposé sur le lavabo pendant cet évènement traumatisant.

- Je ne suis pas une menace! Tout comme vous, je veux savoir. Je commences à y croire à cette histoire de réincarnation, elle m'a traité de Ver!







Mémoire de l'Enfer

*On se reverra de l'autre côté *









¦ - Finally, My Glory
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ -     - - -
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -





_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Mar 2 Jan - 1:14

 

 
Début du RP
2015
Le Monde intérieur l



Infernal King






Bloodish avait rassemblé sa cour. Cela était un discourt qu’il aurait voulu  faire, mais Akiza l’a devancé en lui lança son pendentif. Bloodish se dépêcha de lui redonner selon lui se pendentif la protège de ses propre maléfice. Le roi vit l’âme double d’Akiza grâce au pendentif  et comprit.
Tu devrais le garder je crois que tu possédé un de mes ennemis en toi, dit le roi en chuchotant a Akiza. Je suis venu t’aider pas te nuire. Joue le jeu. Assi toi et calme toi ce n’est pas un tribunal. Je contais te décerner un titre.    
C’était le Bloodish aux yeux bleus. Les yeux rouge ont dû s’éteindre ou quelque chose dans genre. Le roi commença son discourt.
Le roi commença par dire que cette personne méritait le titre de courtoisie de princesse infernal, mais avant elle devait passe le teste du feu.              
Mage : celui qui est versé dans la magie.
Magicien : Personne qui pratique la magie, personne qui fait des choses extraordinaires, qui a comme un pouvoir magique sur les êtres et les choses.
Sorcier : Personne que l’on croit en liaison avec le Diable et qui peut opérer des maléfices.
Les sorcières son brûlées sur le bucher pour détruire leur âme à tous jamais. Je compte donc L’exorciser en l’immolant, cria le roi dans l’auditoire.

Le garde  prit Akiza pour pas qu’elle ne s’échappe. La voyante  était là pour la rassurer. Il va la bruler vif, se dit l’auditoire.
- Ne t’inquiète pas je vais soit t’exorciser de cette kaiza ou la sceller jusqu’à ce que tu aies la force de la vaincre, chuchota le roi à Akiza, mais tu ne devras la libéré sous aucun prétexte.  
- Je vois ce que vous voulez faire monsieur le démon, mais je vous ai dit que vous avez pas le bon pouvoir pour y arrivez , dit la voyante au roi tout en tremblant.
- Reculer infernoid,  je la tiendrais pendant l’immolation comme ça je pourrais assimiler ses souvenir et rencontrer kaiza, dit bloodish.
- Mais, dit la presque totalité de la cour au grand complet
- Pas de mais ici, c’est moi le roi. Ne t’en fais pas Akiza, j’ai toujours ton cadeau du royaume elfique l’eau magique. Cela sera utile

Maintenant que le feu commença à chauffer le roi et la jeune sorcière, le roi, Bloodish, rentra dans le monde intérieur d’Akiza. Ce monde était à la proie des flammes, des flammes que Kaiza pouvait contrôler à sa guise. Il devait faire vite pour ne pas que Akiza brule  complètement  et lui aussi surtout que Kaiza est dans son élément. Il trouva un moyen de l’isoler, le roi en était certain. Le feu était nécessaire pour isoler les âmes. La voyante qu’en ta elle fit le narratif des évènements à l’audience et s’assurait de la survie d’Akiza. Bloodish avait besoin qu’elle souffre pour pouvoir piéger la démone et utiliser l’assimilation. C’était un feu spirituel rien qui n’endommage l’apparence du consumer. On ne sait  qui à provoquer le feu sans doute un sbire de Bloodish.

Pendant l’audience, il avait un feu dans la salle du trône les démons n’avait pas à avoir peur, car le feu étais contrôler. Bloodish ne sait quelle est la résistance d’Akiza face au feu.  Il se devait d’assimiler les souvenirs, les pensées et les tourments comme si il vivait à la place  Akiza. C’est le fruit de l’assimilation, mais son plan avait un pépin qu’il avait prévu.

Malheureusement, pour Bloodish son pouvoir ne peut assimiler deux âmes à la fois. Il se retrouva donc dans le  monde intérieur d’Akiza ou de Kaiza ou plutôt les deux. Où il devait donc poser des questions aux lieux de les apprendre naturellement. Kaiza gardait l’entrée de leurs pensées et blessa l’esprit de Bloodish le roi se mit à saigner. La foule poussa un cri dans la salle du trône  le roi saigne. Dans le monde intérieur, une lutte se faisait avec Kaiza et Bloodish. Un autre Bloodish  l’observait. Il prit sa défense dans ce monde paradoxal qui ne devrait pas exister. Il avait les yeux rouges et étais couver de cicatrice comme lui dû à l’attaque de Kaiza et la dévisageait de dos. Il semblait dire un secret au Bloodish aux  yeux bleus qui avaient lui aussi des cicatrices.


Ce monde intérieur était les souvenirs de Akiza interpréter par Bloodish. La voyante fit  le médium entre les deux esprits. Un médium est un moyen de communiquer en art grâce à un outil précis.  Là c’est un moyen de communiquer avec les esprits entre autre l’esprit de Bloodish, Akiza et Kaiza. Le roi est en communion avec Akiza.

En entrent dans ce monde paradoxal, Bloodish avait vu son double un aux yeux rouge.  C’est ce que le roi interprétait de sa communion avec Akiza, mais assimilait ses souvenirs en même ça le mêlait complétement. La femme médium était là pour préserver le lien, mais il ne savait pas que son double  est la représentation de Kaiza dans son esprit. Le titre bourreau  est pour ce que Kaiza est pour Akiza son inhumanité.
Bloodish a toujours été un démon, mais un démon gentil et aimable. Quand il fut rejeté par sa famille le roi a été recueilli par une famille  humaine. Il apprit  son pouvoir en grandissant dans l’amour jusqu’au jour où il l’utilisa sur son meilleur ami et famille son pouvoir. Il s’assimila au titre de Bourreau en revenant en terre infernal.

Assez parler du passer,  Même si le roi avait vécu une humanité, il avait renié en tuant sont coter pur ce jour-là. En tuant ses proches il était devenu un véritable démon, mais son coter pur à t’elle refait surface. Là n’est pas la question. On parle de Kaiza que le roi interprète comme son double maléfique. Bloodish mélange les souvenirs d’Akiza et la transe que le médium faisait pour parler à Kaiza.



Kya ha ha ha ha ha…  Alors petit ver que vas-tu faire, dit le Bloodish aux yeux rouges?
- Qui es-tu est-ce mes souvenir  ou s’eux de la sorcière, dit celui aux yeux bleu?
- Je suis toi ou plutôt le bourreau de la légende que tu à refouler au plus profond de toi, dit le bourreau qui a les yeux rouge.
La communion des âmes ne fonctionnait pas très bien. Il interférait avec le  pouvoir de Bloodish. Le feu spirituel de la voyante allait bientôt s’éteindre.
Akiza ou Kaiza quant à reçu des informations  elles aussi. Les âmes voulaient se repousser et la communion de la voyante s’arrêta. Un dernier souvenir, mais cette fois si pas mélanger se fit entant par bloodish, avant que sa main soit disparut. Il vit maximum deux conversations que la sorcière avait eu avec Kaiza et su que Akiza étais une personne de confiance.

On donna de l’eau magique à Akiza, amis. Quant à Bloodish qui perdu un bras, un infernoid proposa de lui trancher un bras et de l’assimiler. Ce qu’il fit, aussi tôt dit aussi tôt fait. Il dit pour finir tu es maintenant Princesse Infernale Akiza Hainamida les audiences sont levée. La cour se retirant le roi n’avait rien retiré de cette session. À part qu’il peut faire confiance à Akiza, mais pas à Kaiza.
Bloodish veut une utopie, mais il veut aussi des allier. Si Akiza veux des questions elle les aura, car elle devait se demander ce que le boureau avait déniché.  





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Princesse Infernale

avatar
I am
Messages : 1219
Date d'inscription : 17/11/2016


Feuille de personnage
Santé:
150/150  (150/150)
Magika:
300/300  (300/300)
Stamina:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Mar 9 Jan - 12:32




Memory of Hell  
Fear of Nothing, Anyway ~




Que même dans les flammes, la colère qu'elle éprouvait envers le monde transcendait le chaos même. Déchue de son titre, elle passait de : Reine à Rien. Alors qu'elle se disait la seule et la seule et unique vraie reine. Alors qu'elle se disait être parfaitement plus parfaite que la perfection. Son comportement même était sale et dégoûtant, voir méprisant. Toujours vouloir plus, sa valeur était la puissance. L'immortalité avait été vaine, car pour devenir une démone, elle dût vendre salement son âme tout en reniant le créateur ; disait-elle, inexistant. Déchue de son titre pour rêver de vengeance et de jouir du chaos généré. Détruisant ceux qui ne se pliait pas à ses ordres tel des moutons égaré qui ne suivait pas le bergé, sacrifiant ainsi ces moutons. Le sang de ses sacrifié comme larme de joie. Ne croyant qu'à son propres règne comme à sa propre folie, elle jouissait de la terreur qu'elle degageait, détruisant même les limites des pensées personelles. Même déchue, Kaiza était la seule et seul et unique: Anti-Tout.

Les flammes spirituelles, À croire qu'elles n'étaient pas toujours pas saintes, mais un feu qui ne blessait pas était forcément sacré. Comment un ( ou plusieurs )démon pouvaiy générer un feu sacré? L'immolation venait de commencer et Akiza sentait tout de même la chaleur dégagé par ces flammes. En absence de douleur, son alter-ego ne pouvait donc pas interagir. Le feu devait sûrement avoir pour mission de protéger les sujets du roi autant autant que l'hôte en question. La douleut et le trouble émotionnel créé par cette audiance, de plus que les petits picotement que le feu lui procurait, tout les ingrédient était maintenant en place pour que Bloodish puissait assimiler les souvenir d'Akiza. Néanmoins, son pouvoir avait un point faible, il ne pouvait pas assimiler les souvenirs de quelqu'un ayant deux âmes - qui est un phénomène extrêmement rare selon la voyante qui, selon elle, les chances qu'un tel phénomène puissait se produir était d'une sur 1 sur 3,5 milliards. Car une âme ne pouvait en aucun cas se réincarner dans un corps possédant déjà une âme. Le 3,5 millards était en quelque sorte réservé pour : "l'Antéchrist ", en quelque sorte. Akiza n'était aucunement Anti-quoi que ce soit. Tout ce qu'elle voulait, vivre en paix.
Bref, Bloodish devait donc faire en sorte que lui soit assimiler, autremendit dit, inversé son pouvoir comme s'il le transmettait temporairement.

Ce prix n'était pas gratuit malheureusement, une douleur atroce autant physique que spirituelle se manifesta. Mais la maudite tentait de résister à toute sorte de manifestations de la part de son alter-ego, même si elle croyait toujours au dédoublement de personnalité multiple. Aucune technique de ce genre n'était sans risque. Autant son corps que son esprit, la sorcière sentait tout le processus et le cheminement pour établir le lien de connexion. Le trou qui se trouvait seulement en haut de sa poitrine et en haut de ses clavicules, noir et la biomasse... La tourmentée perdit conscience dû à cette douleur estimé, insupportable que son cerveau dû tout couper les signaux nerveux impliquant la douleur.

Une force la tenait toujours debout mystérieusement... La raison pourquoi Akiza ne dormait pratiquement jamais. Rien n'était gratuit, L'hôte reposait une seconde âme, donc le tourment était son coût.

Bloodish se trouvait dans le subconscient de la sorcière, là où Kaiza reposait depuis tant d'année. L'ancienne Reine protégeait ce Royaume qui était le sien, l'esprit d'Akiza. Les flammes propagé partout, la chaleur régnait en maître dans son esprit. Le roi alla affronter la sorcière, l'ancienne Reine infernal qui, elle, ne se laissa pas faire. Ici c'était son territoire et elle y avait tout les pouvoirs. Assez pour réussir à troubler Bloodish avec un double au yeux rouge. Kaiza riait, riait et jubilait, sachant que son adversaire ne pouvait rien faire dans ce " monde ". Elle qui s'était montrée aguicheuse la veille, maintenant est était sans pitié. Plusieurs événements se succédaient les uns après les autres.

Elle, Kaiza, voulait incarner tout les péchés. Elle voulait la puissance total. Kaiza était aussi la calamité de l'humanité, l'Anti-tout.

Comme Bloodish se trouvait dans l'esprit de la sorcière, Kaiza devait lui parler par télépathie, mais le plus troublant était qu'Akiza parlait seul avec cette voix creuse, la voix de la souverraine déchue. Ses yeux était devenue rouge et ses sclérotiques était devenus rose. C'est-à-dire que maintenant, les yeux de la sorcière étaient maintenant protégés de la fumée et aussi, elle voyait avec une vision infrarouge.

- * Tu es donc venu, Bloodish. Cela faisait longtemps que nos clash n'avait pas eu lieu. Sache que, si j'ai fais tout cela, c'est parce que j'ai été trahi. Je n'ai aucune réponse de qui est le véritable bourreau. Sache que, je suis la seule et unique reine, tu n'as aucun pouvoir sur moi. *

Même si Kaiza avait libéré le bourreau refoulé dans un coin reculé de l'esprit du roi, sous forme aux yeux rouge, la voix résonnait dans tout l'esprit de la cosplayeuse alors qu'elle, dans les flammes, avait dit le message à voix haute de la même voix creuse et effrayante. Maintenant il n'y avait plus de secret. Les sujets et le peuple vivaient dans un ignorance totale. Personne ne savait rien, tout avait été enterré avec soin.

- * J'avais des sujets en qui, eux, me vénèrait! Jamais je ne pardonnerais ma chute, Jamais! Tout ce chemin où j'ai dû parcourir pour me faire haïr. Moi qui a toujours voulu choquer les gens. Ma chute fut ma plus grande défaite! Sache qu'aussi, au décompte, mes pouvoirs sont l'Hydre des cauchemars de mon hôte. Ce n'est qu'un petit avant goût.  

- * Je-suis-la-seule-et-unique, Reine!

Au plus profond de son subconscient, le roi cachait une vérité que la véritable sorcière voulait découvrir, aussi paradoxale qui soit, tout ceci semblait être un rêve dans un rêve. Maintenant que le roi venait de montrer un côté de vulnérabilité. Sa soif de connaissance brûlait telle une flamme de connaissance. Mais elle n'avait pas les réponses espérées. Comme si c'était tous ce qu'il savait. Bloodish voulait des réponses alors que Kaiza aussi de la part du roi. Les deux points moururent.. Rien... Les flammes s'éteingna alors alors que Bloodish voulait plus de réponse, Kaiza arrêta tout ce qui lui coûta la main. Tellement compliqué.. Les yeux de la cosplayeuse redevinrent normaux.

Akiza leva ses yeux voyant que le roi régénérer son bras. Tout était si compliqué, les sujets du roi semblait tous effrayés, ils s'éloignaient tous de la cosplayeuse alors qu'elle n'avait pour rien fait. Elle était fatiguée, même ceux qui voulait être sous les ordres de la sorcière reculaient. ( Sous les ordres quand lors le jour où elle concoctait des potions ). Comme quoi c'était peut-être vrai, peut être que l'âme de la sorcière reposait une autre.. Les mots tels que "Hydre" et "Chimère" tourbouillonnaient dans sa tête. Des rêves chimérique submerger le monde dans un hydrique de flamme. Un cauchemars perpétuel. Même elle le voyait, avec Kaguya, rien ne se passait ; avec Bloodish, elle perdait ses moyens alors qu'avec Ayana elle avait le contrôle de ses faits et gestes. Pourtant c'est Ayana qui l'a attaqué et Bloodish n'avait rien fait. Et si c'était le fait d'être le monarque. Ce dernier lui dit qu'elle pouvait obtenir le titre de princesse. Ce que la surprit beaucoup. Encore une fois, comme quoi certains tenaient encore à elle, il disait qu'il n'était pas contre elle.

- J-je ne sais pas trop... Une princesse, si c'est seulement pour donner un semblant de pouvoir à mon côté obscure. Je ne sais pas quoi croire!

Dit-elle en se retournant vers la voyant qui, elle, ne disait rien. Comme si la réponse avait déjà été donnée, mais qu'Akiza ne voulait toujours pas la voir. La voyante voulait le bien de la sorcière, simplement son bien. Akiza fit un tristre regard suivit d'un triste sourir. Tout se bousculaient dans sa tête. Sachant que trop bien que Bloodish, le roi infernal, n'avait pas eu toutes les réponses souhaités. La jeune femme toujours debout au milieu de la foule qui venait de reculer. Son regard se déplaçait à nouveau autour des sujets du roi pour ensuite s'arrêter sur Bloodish. Elle n'avait seulement pas de mot, aucun mot pour décrire ce qu'ils avaient vécu. Mais une seules phrase sorti de sa bouche avec ses yeux rouge ;

- Sachez que si elle souffre c'est parce que j'ai été trahi!

Finit-elle en se retournant, sa robe s'enflamma ainsi que ses cheveux. L'air déplacé par sa robe généra une onde de chaleur qui incinéra les sujets démoniaques du roi infernal, mais la voyante parvint à se protéger de la sorcière infernale. La princesse, finalement le titre atteint, se quitta dans la salle en silence avec, derrière elle, les cris d'agonie des démons qui brûlaient tous vif. Son regard froid comme marbre, son sourire éteint et sans la moindre émotion, elle ouvrit la porte pour que celle-ci se claque.

Sachez que si vous n'avez peur de rien, il vous reste la peur de vous même. En quoi consiste la construction alors que la peur fragilise... La peur de soi rend-t-elle invulnérable? Accepter sa colère, incarner sache péché pour un rêve chimérique, se voyer dans des rêves hydrique... Sachez que si vous avez mal, les peurs incarnent nos cauchemars opposé à nos rêves.. Sachez que, elle a été trahi!







Mémoire de l'Enfer

*On se reverra de l'autre côté *









¦ - Finally, My Glory
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ -     - - -
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -



_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Mer 10 Jan - 18:28

 

 
Début du RP
2015
Rhétorique médiumnique



Infernal King







Avant l’audience, La voyante pour sauver sa vie avait proposé son aide pour la recherche de réponse. Elle posait des questions à Bloodish dont il se mit lui-même à s’interroger. Des questions Rhétorique, c’est à dire dont la voyante savait pertinemment la réponse et quoi répondre. Il demanda si cette Akiza était bonne de confiance.
- La voyante dit rhétoriquement, tu connais la  réponse mais doute de quelque chose qui n’est pas elle.
- Vous avez encore raison comment vous fait cet art de la voyance, dit le roi. On dirait que vous savez mes pensez.
- Non, mais je connais un moyen de savoir pour vous sa loyauté
- Quel est-ce cette méthode est-elle dangereuse, dit le bourreau d’un ton amuser.    
- Seulement pour vous les démons, les humains ne risquent rien, dit la voyante d’un air fâché.
- Le roi se pouffa de rire et dit : et si elle abrite à la fois l’âme d’un démon et d'un humain alors.
- Cette technique est le feu spirituel et j’ai donc le droit d’être traité moi aux petits oignons. Je suis une dame après tous.
- Ok la vielle tu vas occuper une chambre et je vais même te laisser repartir envie, mais ce sera une chambre dans le château loin Akiza et sous bonne garde infernal.

Maintenait, revenant à aujourd’hui ce qui est malentendu ou sous-entendu le reste à tout jamais.
Pour dire vrai, dit Bloodish à Akiza,  je voulais juste te décerner ce titre pour que tu puisses être reconnu. Pour être,  Reine de ce royaume, il faut que tu sois marier à moi ou que tu me tu comme la loi démoniaque  l’existe me tu pour le titre de roi ou reine régnant(e). Je ne crois pas en cela, car ton titre de reine sera une reine-consort c’est-à-dire avec aucun pouvoir monarchique juste une femme pour son roi. Humm mm… j’aurais voulu savoir si Ayana étais un prince-consort ou il avait eu un certain pouvoir. En tout cas les titres de courtoisie permettent de rentrer dans la noblesse. Tu peu en choisir un autre si tu veux par exemple Comtesse, mais tu n’es pas en droit hériter du trône. Cela dit fait que tu pourras créer ton propre royaume en mon nom et être l’unique reine comme tu dis et de ce fait je serais l’empereur Infernal qui dirige l’empire infernal. C’est pour ça que je voulais annexer le royaume elfique. Si j’aurais dû perde mes fonction de  roi pour devenir empereur. Je t’aurais laissé se royaume, car être roi d’un royaume et empereur d’un empire en même temps. Je ne sais même pas si c’est du déjà-vu.

Le roi son plan pour exorcisé kaiza étais raté. Les feux sacrés de la voyante étais trop faible.  Il perdit un bras, mais assimila un autre pour une régénération accru.

Maintenant, sur son trône le bourreau se questionnait. Qu’avait-t-il vu au juste dans cette vision médiumnique? Il n’a pas vu Kaisa, mais c’est fait blesser par cette dernière ou est-ce le feu sacré? Il ne peut faire une assimilation inversé car le contraire veut dire l’oubli. Peut-t-il seulement s’assimiler lui-même? Assimiler son coter bleu et rouge.  Son pouvoir agit que pendant un court instant. Il ne peut pas transmettre l’assimilation par contre pour l’instant sans que lui en bonifie le premier. Comment se torturer lui-même de toute façon?                            
   
Sachez que si vous n'avez peur de rien, il vous reste la peur de vous-même. En quoi consiste la construction alors que la peur fragilise... La peur de soi rend-t-elle invulnérable? Accepter sa colère, incarner sa que péché pour un rêve chimérique, se voyer dans des rêves hydrique... Sachez que si vous avez mal, les peurs incarnent nos cauchemars opposé à nos rêves.. Sachez que, elle a été trahie!



C’est mot résonnait résonant à Bloodish comme si il aurait voulu les prononcer. Ma peur … dit il a voix basse.

Ma peur… est de tout déduire sans qu’il y soit rien à reconstruire. J’ai tué mon meilleur ami en découvrant mon pouvoir et la partie bonne mourra ce jour-là. Puis-je voir la version mauvaise et bonne de moi en même temps et décider de leur choix non car je suis moi. Moi qui a des peurs insolites, une prédiction du futur a dit que je serais le destructeur ou le renouveau, mais le destructeur de quoi et le renouveau de quoi aussi ? Qui sont les Blutvene exactement ma famile qui ma abandonner oui, mais aurai-je dû ?

Bloodish en avait appris plus sur lui que sur Akiza. Pour finir il assimila lui-même une grande douleur lui parvient sur son coter gauche il voyait tout en double comme si prendre un cas de conscience allait changer de quoi au roi.




Il se fit  ne se reconnu plus il avait le bas l’iris rouge et le haut bleu anis que les cheveux blanc et une marque de brulure sur la partie gauche du corps. Est-ce le feu sacré qui ont fait ça? Depuis quand Bloodish peu s’assimiler lui-même? Au moins rien ne parait trop sous sa capuche de toute façon les seul a l’avoir vu sans est akiza,  kaguya et la nécrofée. Il remit sa capuche, mais il avait une perturbation dans son esprit que va-t-il arrivé.


       


Selon le roi, il voulut assimiler Akiza qui est à une sorte de gimini ou Doppelgänger en elle. En faisant cela, il assimiler sa version psychique, physique ou psychologique de sa propre personne sans doute son propre Doppelgänger. Il a donc vu son reflet aux yeux rouges représentant sa démoniaque vie en temps que le bourreau et celui aux yeux bleu représenta sa faible vie en temps qu’humain, mais il était toujours démon même enfant. Pourquoi ressemblait-il donc à un demi-démon.  

Ce Doppelgänger est-il un pouvoir issu de la voyante? Elle a dit que seul le démon était affecté. M’aurait-t-elle piégé par le savoir de ses mots? Ou est-ce parce que j’ai touché la pierre  d’elysium donc j’aurais assimilé un objet. Il faut que je me renseigne.  Si non on me prendra pour un demi-démon ou je ne sais quoi. Des Doppelgängers en et quoi encore des portalgeists?

À moins que le volâmes est un portalgeist. Il aurait demandé à la voyante, si le roi n’avait pas donné sa parole il l’aurait gardé pour interrogatoire. C’est-à-dire assimiler ses souvenirs pour tous se qui concerne les esprits entre autre les apparitions. Bloodish, par contre n’avait qu’une  parole, il n’allait pas le faire par question de fierté et d’orgueil.

    Akiza étais de mèche avec la voyante. Sorcière et voyante travaillant main dans la main. Akiza à tuer tous les témoins de la discernassions de son titre de princesse. Au moins, il y le crieur publique qui pourra l’annoncer. Kaisa veut être l’antitout. Elle a assimilé le pouvoir d’un humain pour ne pas être blessé. Un pouvoir anti-démon celui qui lui a couté un bras et des brulures sur la partie gauge du visage de Bloodish. Ce sera la théorie la plus plausible, car seul le roi à résister à la flamme et les deux humain, par contre son auditoire à périe. Être sain de corps et esprit. Le corps est celui d’une humaine mais l’esprit est double et à moitié démoniaque.  

Pourquoi ont-elles survécus, pensa le roi? Un pouvoir qui tu ou blesse les démons c’est la seul explication. La voyante à expliquer que se pouvoir d’entrer avec les esprits étais dangereux pour les démons mais pas les humain que l’esprit soit vivant ou non.

La communion en, se dit Bloodish ?  Elle semble faire confiance à Akiza, je vais la convoquer pour qu’elle pour la faire venir de son plein gré ou l’interroger elle-même. Garde!!! A c’est vrais, il son toute mort à cause de kaiza je suis supposé deviner.

Bloodish sauta de son trône prêt à montrer son nouveau visage à Akiza. Un infernoid manchot dans le passage et en colère contre le roi l’attaqua, c’était un témoin de l’audience envers le roi. Il lui sectionna un bras sous prétexte que c’était le sien. Bloodish se demanda ce qui se passe il avait fait un échange juste selon lui un bras contre sa loyauté. Il lui coupa un bras et se dépêcha de lui assimiler ce dernier et quel souvenir au passage.


Il vue dans la tête de l’infernoid que c’est  un fervent admirateur de l’ancienne reine.  Quand il a vu passer Akiza et quelle étais en colère. Il se mit à être furax contre le roi et lui revendiquer ce qui lui est d droit. Dans l’esprit de l’infernoid il savait ou se rendait Akiza. Blooidsh lui coupa l’autre bras, masi le tua au final sanspouvoir stopper l’hémorragie il mourra.

Sur les traces d’Akiza, le roi se dépêcha   d’aller à la rencontre à sa rencontre, il entra dans la chambre d’Akiza sans préavis. Il auta sa capuche et dit :    

Akiza j’ai besoin de toi. Regarde mes cheveux son blanc comme un demi-démon et j’ai une brûlure sur le flanc gauche du visage, mes yeux sont plus rouge ou bleu, mais les deux que faire. Est-ce un de tes tour ou celui de la volante en tout cas convoque la avec ta personne dans la salle du trône j’ai des truc à élucider. Tu est alchimiste et la voyante ben c'est un vielle dame, mais médium elle te fera confiance.        
 
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Princesse Infernale

avatar
I am
Messages : 1219
Date d'inscription : 17/11/2016


Feuille de personnage
Santé:
150/150  (150/150)
Magika:
300/300  (300/300)
Stamina:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Mer 17 Jan - 15:23




Memory of Hell  
Descent of a witch




Si on pouvait faire simple au lieu de compliqué. Trop de mensonges sans la moindre réponse véritable. La peur de soi mettrait donc bien un terme à la l'humanité de ma personne en question. L'auto-ascension à l'auto-destruction, vivre ce mensonge aussi pouvait être une terrible réalité. Alors que l'idéal, lui, surveillait chaque fait et geste. Akiza représentait la réalité, la soumise, le simple ver. Alors que Kaiza... Un souvenirs de Kaguya émergea de la mémoire d'Akiza. Ce jour, un merveilleux jour alors qu'elles étaient dans le royaume des humains, malgré la pluie. La pluie tombait presque de manière torrentielle. Ce jour où la sorcière venait de se remettre de son importante fièvre. Kaguya lui massait les épaules, mais ce n'était pas le plus important. La démone s'était approché...

- Tu sais, Aki, tu te cherches et c'est tout à fait normal, mais quand je te vois te goinfrer sans prendre du poids, je te vois comme une chenille.

Se retournant vers Kaguya, elle se demandait d'où sortait cette comparaison douteuse avec une larve. Même lectrice, la jeune femme ne logeait pas dans la tête de Kaguya, elle ne savait pas où elle voulait en venir. Tentant désespérément de lire à travers son sourire, sans succès, elle devait vraiment lui demander où elle voulait en venir. Cela l'énervait de donner sa langue au chat, littéralement, et de me pas pouvoir trouver la métaphore et la philosophie derrière cela. Mais le sourire aguicheuse de la succube, Akiza pensait immédiatement à des propos déplacés.

- Une chenille, je ne comprends pas, Kaguya.

La sorcière entendit les ricannement de la succube, cela ne l'énervait pas, mais la faire attendre alors qu'elle voulait sa réponse n'était pas la meilleur solution pour lui faire garder sa bonne humeur, la sachant presque ignorante. L'envie de bouder lui passait par l'esprit assez rapidement. Kaguya aussi possédait un grand sens de persuasion, Akiza l'avait aussi remarqué. La succube souriait toujours, un sourire symbolique et complice. Un sourire que la cosplayeuse ne pourrait jamais produire elle même, vivant toujours dans une confusion profonde. Ensuite, la protégée de Kaguya vit la succube se déplaçait pour pratiquement s'asseoir sur ses genoux. Sans voix.

- Tu manges, tu manges dans le but de tisser ton cocon...

Maintenant un cocon, Kaguya avait-elle mangé quelque chose expiré oj quelque chose dans le genre. Encore une fois, non, Akiza commençait a faire le lien entre elle et la chenille. Une chenille étant frêle et inoffensifs, ayant pour seule arme : petites cornes, poils etc. Cherchant toujours à se cacher pour survivre tout en évitant les problème: Akiza. La sorcière était prise au dépourvue, autant surprise que stupéfaite. Kaguya l'avait décrite en un seul mot et même si c'était un insecte, l'apprentie, et justement apprentie, se voyait dans verre petite larve. Petite larme qui ne pensait qu'à manger des feuilles et fuir tout danger. Petite larve qui ne piquait qu'avec son petit dard, comme chat avec petite griffe. Réalisant qu'elle vivait dans sa propre cage, jeté l'a clef. Le cocon et le développement, et si ce n'était déjà pas le plus chaotiquement moment d'une vie. Le moment de forger une identité qui allait suivre une vie entière, sans se cacher.

-... Si tu crois fuir les problèmes, alors dit toi que ce n'est que pour te protéger...

Qui voudrait toujours vivre problème par dessus problème? Avec son travail qui avait et ses séances, Akiza en avait connu des gens et chacun d'eux ne voudrait pas plus de problème. Alors oui, la fuite était la logique... Alors plutôt l'accepter, l'assumer et combattre ? Tellement de supposition alors qu'ils n'y avait jamais de réponses clair. Dans ce cas la larve et la chrysalide dans l'histoire... Kaguya faisait soudainement passé de : Frêle et ignorant à Développement et protection. Le seul lien qu'Akiza envisageait était: l'évolution!

-... Et le jour où que tu seras prête à éclore, crois moi, tu seras un magnifique papillion, Aki...

Un papillion, l'espoir même de vivre totalement libre, la puissance et l'évolution. Tout ceci en un seul et même insecte, Kaguya... Akiza n'avait rien à ajouter. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était de regarder la succube droit dans ses yeux envoûtant. Tout ces étapes pour une existence si éphémère d'un insecte destiné à être dévoré par une araignée ou encore une autre proie. Qui représentait l'araignée et la toile face à la sorcière. Tout ceci restait à savoir prochainement... Tout ce qu'elle devait faire : trouver un moyen de devenir plus forte, protéger à son tour ; accepter, éclore! Akiza voulait devenir autonome, elle ne voulait plus dépendre de personne. Elle sourit suite à ces mots. Un doux sourire, pas aussi symbolique que celui de la succube, mais assez pour prouver l'attention et la tendresse qu'elle éprouvait à ce moment. La sorcière n'eut pas le temps de compléter son " Mer.. " que Kaguya l'embrassa.

* * *

Ce souvenir remonté démontrait la futur beauté qu'Akiza allait devenir et le merveilleux avenir qu'elle allait obtenir. Pour cela, la sorcière devait trouver plus de réponses et arrêter de d'exhumer des questions. Inhumer son passé devait être sa priorité principale. Une princesse... La princesse se trouvait maintenant seule dans sa chambre suite à tout ces événements. Malgré les questions, elle se voyait maintenant, mais aussi le reflet de son alter-ego dans sa fenêtre. Un sourire aussi malfaisait qui soit. Un regard meurtrier, comme s'il disait que ce n'était pas terminé. Un instant plus tard, ne souhaitant rien de plus que sa propre paix intérieur, la princesse vit un papillon infernal. La jeune femme, telle une larve fixa le lépidoptères ( papillon de nuit ; le royaume infernal ne possédait pas de cycle de jour et nuit ). Akiza aurait préféré un monarque, tel Bloodish qui, lui, était un remarquable monarque. Un papillion infernal, qui s'adaptait à la vie nocturne et sinistre.. Cela voulait-il dire que la vie de la jeune princesse ne tenait qu'à un fil, un mince fil de vie éphémère? Cela ne s'inquiétait pas vraiment, mais elle continua à fixer le saturnia de l'autre côté de la fenêtre. Le papillion tant qu'à lui, cachait qu'une infime partie du visage de la jeune princesse, seulement un oeil - son oeil rouge.

Voyant les moments difficiles qu'elle avait dû traverser pour arriver à un tel résultat. Alors que la voyante se trouvrait dans une chambre m à l'opposé de la sienne dans le château infernal. Ce qui était dommage, car la sorcière voulait encore lui poser des questions. La situation venait de changer du tout au tout, donc la jeune tourmentée voulait des réponses. Sortir pour aller voir la voyante risquerait de mettre la vieille dame en danger, ainsi qu'elle même. Kaguya.. Kaguya ne savait même pas qu'Akiza était dans ce lieu. En d'autre terme, la jeune femme était vraiment coincé dans ce château noir du Pandémonium. Maintenant elle comprenait pourquoi Kaguya n'y vivait pas, entrer est une chose, mais en sortir était une autre. En plus d'être plus ou moins surveillé, mais Akiza savait que Kaiza ne pouvait pas la nuire pour au moins une nuit, car elle aussi avait dû perdre de l'énergie pour chasser Bloodish se son repaire.

La princesse prit le risque, elle devait avoir ses réponses! Maintenant qu'elle savait que plus que son alter-ego possédait de ses souvenirs, plus elle devenait puissante, mais encore là, la question de la confiance envers Kaguya revint qui, elle, voulait retrouver le corps de la reine défunte. Pour retrouver son corps, elles devaient retrouver ses souvenirs. Même désincarné, il devait avoir un corps! Akiza sorti en claquant la porte. S'appuyant à la surface de celle-ci, elle ne connaissait même pas sa composition par la même occasion, la cosplayeuse se mit donc à courire dans le couloir. Ses pas de courses étaient maladroit, elle perdait l'équilibre à quelques moments, mais ne tombait pas. Quitter les lieux n'était pas son but, mais la sorcière voulais chercher la chambre royale. Si tout cela est vrai et que l'ancien souverraine voulait récupérer ses souvenirs, le danger guettait. La coureuse croisait des gardes, mais ces derniers ne faisaient, il était vrai que plusieurs avait eu une peur bleu et que le mot avait dû être passé à son sujet.

Devant la porte d'une chambre. La porte gigantesque, Akiza leva les yeux pour examiner son obstacle. Un porte de fer rouge et épais. Comme si cette porte possédait le rôle de protéger ce qu'il se trouvait derrière, de l'autre côté. C'était donc cela la chambre royale... La sorcière pénétra à l'intérieur de la pièce en question. La chambre était plus luxueuse et plus grande que les autre chambres. Ce roi... Qui a le plus grand luxe.

Plus loin, Akiza vit justement le roi question, mais pas seulement le roi, aussi le coeur des enfers qui faisait face à son immense fenêtre. Plutôt Akiza y était aller étant sous le contrôle de Kaiza, mais la sorcière n'avait pas pénétré dans le coeur central, juste dans els environs où le Volâme puisait son énergie. Elle ne pouvait pas distinguer grand chose, car la lueur rouge incandescent gênait trop sa vue. Sans trop faire de bruit, elle commençait à discerner des créatures humanoïdes colossale dans les parois, des chaînes et des cris. Aussi, elle voyait des yeux, des bouches et des coeurs. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien dire. De la lave et des flammes comme mer. La vision était horrible. Ces colosses pratiquement en symbiose avec les coeurs. Aucunement voix ne répondait à son angoisse grandissante. Normalement, Kaiza, malgré son mépris envers son hôte, la renseignait - à sa manière, unique -. La sorcière n'était qu'une jeune humaine auprise d'une force occulte. Il était normal qu'elle soit effrayé. S'approchant encore d'avantage du roi... Ses pas aucunement rassurés.

- P-pardon, Majesté, j-je... Il n'y a aucun question qui n'ait été répondu - je veux dire... Nous marchons encore dans le noir n'est-ce pas ? Il n'y a donc pas d'espoir...

Son regard s'était arrêté quelques secondes sur Bloodish avant de se retourner vers le coeur infernal. Cette vision la troublait allant même jusqu'à dire que la vision la traumatisait. Le roi se retourna avec des cheveux blanc..

* * *

Un rêve, ce n'était qu'un affreux cauchemars... Encore des cauchemars, la jeune hôte commençait vraiment à s'épuiser de ce genre de rêve troublant et écoeurant. Des bruit retentissaient dans le couloir. La porte pratiquement défoncé, Akiza se couvra avec ses draps à même sa tenue de nuit ( pyjama ). C'était Bloodish. Ses cheveux étaient devenu blanc et ses yeux.. Indescriptible. Son rêve était-il un rêve, un prémonition. Tout ceci troublait la jeune femme encore plus. Le roi l'accusait, mais en même temps posait des questions de comment cela se faisait-il que... Aki toujours aussi impuissante, Bloodish continuait.

- Oui! Je pratique l'alchimie et la magie! mais je n'ai rien à voir dans tout cela... Rien... Je suis aussi effrayé que vous.








Mémoire de l'Enfer

*On se reverra de l'autre côté *









¦ - Finally, My Glory
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ -     - - -
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -





_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Sam 20 Jan - 20:05

 

 
Début du RP
2015
Doppelgänger



Infernal King





Bloodish a le pouvoir d’assimiler n’importe quoi. En claire apprendre n’importe quoi.  Ce pouvoir est capable de recopier une morphologie spécifique pour utiliser ce pouvoir. Cette assimilation, il en fait sien comme si il avait vécu à la place de l’autre. L’assimilé qui se fait assimiler se fait aussi torturer  pour son pouvoir, son  savoir ou n’importe quel trait unique à la personne sauf son pouvoir ultime. Il rêve d’une omnipotence, cette toute puissance temps désirer. Devenir puissant au fil des combats, c’est cela son but.

Qu’arrive-t-il à se démon devient-il albinos?  C’est en rapport avec  la dernière audience du roi. L’audience pour le titre de courtoisie d’Akiza, mais il voulait être sûr de sa loyauté grâce  à la voyante. Un exorciste étais planifier, mais à mal tourner. Les démons de cette pièce, la salle du trône, ont été exorcisé ou tuer par le feu sauf le roi qui s’en tirer qu’avec quelque brulure et un bras en moins. Il restait donc deux humaines et un roi démon. L’exorciste consistait à utiliser le feu spirituel de la voyante pour détruire Kaiza une fois pour tout. Les humain selon la voyante ne risque rien, mais les démons comme kaiza oui. Il avait mélangé à se pouvoir le sien pour savoir si Akiza est loyal.

Le roi, Bloodish, ne savait pas c’est que le pouvoir mélanger à Akiza une onde de chaleur qui incinéra les sujets démoniaques du roi infernal. Les trois pouvoirs mélangés à peut-être causer cela. C’est à dire le pouvoir akzia ou kaiza mélanger à  l’assimilation de Bloodish et au rituel de la voyante.

Maintenant, la voyante  est repartie chez elle et Akiza est devant lui. Il lui fallait des explications pour ses yeux bizarres et sa brûlure sur le flanc gauche de son corps mais visible  sur son visage  ainsi que ses chevaux blanc.

Rémérons-nous ce qui c’est passer dans le monde des esprits, dit Bloodish  à Akiza. J’ai rencontré mon Doppelgänger. J’ai peut-être dû l’assimiler, mais  peut-être c’est lui qui m’a assimilé. En tout cas, il faut que tu m’aide à guérir et que tu retrouves cette voyante elle a des pouvoirs médiumnique  et est bonne en rhétorique. Malheureusement, j’ai juré de la laisser tranquille par après et j’ai mon honneur, je tien toujours mes promesse du moins.

« Chaque homme civilisé a sa brute, chaque femme, sa sorcière, chaque idéologie, son contraire, c’est le principe de la dualité. »

Ce doppelgänger étais sans doute le fruit de la dualité que Akiza a en vers Kaiza ou l’inverse peut-importe. Bloodish avait donc assimilé ce trait qui la rend unique en son genre.  Ce n’est que de la spiritualité de l’esprit,  mais même ça Bloodish peut en apprendre et l’utiliser. Il ne pouvait  pas assimiler akiza car elle représente une dualité dans un seul corps. Il assimila donc la dualité de sa propre personne qui est en lien avec kaiza. C’est-à-dire son double de bourreau ou son doppelgänger. Il ne devient qu’un avec son propre doppelgänger. C’est-à-dire son double qui représentait son coter sadique et injuste et veut du pouvoir au mépris des autres. Un des deux coter est peut être une façade pour mieux se faire accepter, amis dans tous les cas les deux partie ne forme une dualité dans un même corps. Le titre de bourreau représentait un personnage qu’il méprisait lui-même. Ce même bourreau qui est du même temps que kaiza celui dans la légende. C’est lui le doppelgänger de Bloodish cet aspect de sa personnalité qui l’inverse à celle d’un démon, celle que sa famille adoptifs et  humaine lui a fait apprendre.  Est-il devenu plus puissant ou plus faible après cela? C’est ce qui n’arrête pas de se demander.  La puissance toujours la puissance  c’est ce  que recherche le roi, mais dans quel but? Il lui fallait des réponses sur ce qui lui arrivait

Akiza, cria le roi qui  prenant une démarche solennelle! Je veux que tu joues l’investigatrice. Enquête sur c’est trois chose les feux spirituels, sur la voyante  et les doppelgänger.  Je n’ai pas le temps et j’ai juré de ne pas la déranger par après la dernière audience. Ce que je te promets une grande notoriété. Un renom, encore  plus haut que le mien, car je n’ai rien à foutre de la gloire moi j’ai d’autre plan en tête. Je veux la total puissance et que tu représentes le royaume  infernal, mais pas celui-ci. Je veux étendre un empire infernal et je veux que tu en fasses partie, alors ton royaume fera partie de mon empire. Revenons à notre mission tu devras agir seul et revenir en vie, donc si tu veux que je mette des objets ou des gars sur l’affaire tu reviendras me voir.    

C’est ainsi que bloodish alla en découvrir ce qui c’est passer dans la salle du trône. Il essaya de faire copycat nv1 grâce à des souvenirs, mais en vain. Son pouvoir n’était pas fait ainsi. Il fallait assimiler des souvenirs pour… mais depuis quand il impose des limites! Il a droit de faire ce qu’il veut même déclarer la guerre à l’humanité, car c’est le roi, alors pas besoin de l’imaginaire. Akiza qui avait fait éruption  la regardait  dans la salle du trône, elle l’avait vu faire c’est pitrerie imitant la voyante. IL n’avait aucune basse sur la magie du feu et encore moins comment lancer le feu spirituel dans le vide. C’était un des rares moments où il n’avait pas sa capuche et Akiza l’avait surpris. Il se disait que s’il doit assimiler à un albinos personne ne le reconnaîtrait. Peut-être à elle a des questions ou un remède.

J’avais dit de ne pas me déranger dans la salle du trône, mais toi tu es la bienvenue, dit le roi, Bloodish, en remettant sa capuche.   Je m’entrainais veut-tu te joindre à moi? Aller frape moi de toutes tes forces. Si tu me tu sa sera juste en affaire même, si moi je promets de pas te tuer tu n’es pas obliger de faire de même. Cela sera juste un duel amical ou à mort si tu veux rien respecter et t’emparer du trône. Ici il a que toi et moi, donc tu peux même fixer  les règle un bras dans dos ou pas de magie je les respecterais à la lettre tant que tu les respectes, dit le roi sûr de lui.

Après ce combat d’entrainement, rien ne sortira de cette pièce, car il ne se ventera pas de s’avoir fait battre par une fille. Il n’est pas vantard donc à part pour taquiner Akiza, il n’en dira pas un mot, car il ne recherche pas la reconnaissance des autres quoi qu’il soit cupide en affaire et un grand intérêt pour la recherche de pouvoir.   Le roi conte épier la mission qu’il à confier à Akiza, même si il est orgueilleux et qu’il tien a sa fierté. Bloodish est curieux de savoir ce qui arrive.                  




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Princesse Infernale

avatar
I am
Messages : 1219
Date d'inscription : 17/11/2016


Feuille de personnage
Santé:
150/150  (150/150)
Magika:
300/300  (300/300)
Stamina:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Lun 22 Jan - 23:40




Memory of Hell  
Descent of a witch




* * *

Trop d'événements se succédaient comme si elle vivait un rêve. Si réel pourtant, le roi avait avoué à la sorcière qu'il était aupris d'un double négatif de lui-même. Une partie qui sommeillait au plus profond de son subconscient. Ensuite, le monarque avait avoué à Akiza que tout avait commencé dès l'audiance avec la voyante, donc quelque chose d'important avait eu lieu dans l'âme de la sorcière hantée. Son rêve semblait bien avoir été une prémonition et au dire du roi, Akiza devait vraiment trouver une solution, mais comment ? Passait-il qu'Akiza était une exorciste ? Akiza n'avait rien d'une exorciste et encore moins d'une purificatrice. Étant une lectrice d'expercience, elle pouvait lire sur le sujet en question, mais sans rien promettre. Elle se découvra sans sourire et se rendormi
Sans savoir la réalité du rêve

* * *

Le lendemain, la princesse, de son nouveau titre, se réveilla. Finalement un vrai réveille dont elle était pleinement conciente, mais ses rêves ou encore visions la troublait encore. Elle mit à réfléchir sur la question. Qu'est ce que la dualité de Bloodish. Un double maléfique ou des souvenirs refoulés. De plus ce qui s'était passé dans la forêt Elfique. Akiza regarda ses mains. Ses mains avait été souillé... Elle avait eux du sang sur les mains... Des larmes de cendres à la cendre même. Un profond soupir et sous cette larme, la princesse ferma les yeux sous cette horreur vécu de son propre geste inhumain. Depuis, elle ne voulait même plus parler à Kaguya. La honte qu'elle vivait, Akiza avait fait ce qu'elle méprisait tant! détestait au plus au point comparer à être le mal incarner. Se disant si elle était née pour vivre ce mal..

La princesse se leva. Sa chemise de nuit était la même que la veille et pendant son rêve, donc c'était bel et bien un rêve ou non ? Akiza ne savait plus trop quoi penser en ce moment. Se dirigeant vers le miroir, voyant que ses cernes commençaient à disparaître, le fait qu'ils étaient toujours présent démontrait que c'était un cauchemars.. Ou pas.. La princesse se dévêtit pour enfiler l'une des robes de Kaiza. L'ancienne reine possédait d'innombrables vêtements sexy, jupe courte et même des accouchements très vulgaires. Ce qui frutrait encore plus la jeune femme c'était le fait que Kaiza ne possédait pas de sous-vêtements dans sa lingerie! Rien et aucune, rien de rien, comment se pouvait-il. Levant la tête avec un terrible regard, Akiza frappa la commode avec la face latéral de son poing.

Faire une croix sur une croyance pourtant si tangible, Akiza ne savait plus trop à qui faire confiance. Déjà qu'elle commencait à perdre sa propre confiance, à nouveau.. Elle avait l'impression de ne faire aucun progres et quand elle pensait avance autany soit peu, elle reculait d'avantage. Refermant la commode, un second soupir exhala. Ne sachant plus trop où aller, aucune voie ne la dictait. Sa tête vivait l'anarchie...

Ne sachant plus quoi faire ni qui se tourner, Akiza se alla voir Bloodish. Ce jour là, il ne trônait pas sur son trône. Mais à voir son état, la jeune femme se demanda si ce qu'elle venait de vivre la nuit dernière était un rêve ou la réalité. Les cheveux de Bloodish etaient blanc et ses yeux rouge. Le monarque semblait vraiment mal en point et à la limite, Akiza se demandait s'il n'était affaiblie. Cela rendait incofortable la nouvelle princesse, ceci était de sa faute en quelque sorte. Ses yeux détournés, elle ne voulait pas croiser son regard.
Bloodish et son orgueil, celui-ci dit à Akiza qu'elle pouvait l'attaquer. Précipité comme proposition, mais elle fit un oui de la tête. Ne voulant pas avoir l'air soumise ou quoi que ce soit face au puissant monarque. La sorcière fonça donc sur le roi, mais celui-ci bloqua la combattant, il était aussi fort, il en avait pas l'air pourtout. Elle fut repoussé, ensuite des boules de feux. Bloqué, elle fut projeté. Suite aux échanges de coup, Akiza était essoufflé.
Bloodish avait donné une mission de trouver une cure, mais comment ?
Elle ne savait pas comment si prendre..

- Mais comment!?  

Comme si ce qu'elle vivait n'était pas déjà assez éprouvant et voilà une autre mission suicidaire suite à l'audience. La honte qu'elle ressentait. Depuis ce ce jour, Akiza se sentait morte à l'intérieur, comme si elle était né pour mourir tragiquement. Comme si elle devait mourir tragiquement. Comme si la tragédie était une destinée écrite d'une pierre. Devait vivre cette tragédie. Une image de cette tragédie, Akiza posa sa main sur son front. Mort, un mort. Elle leva ses yeux voyant maintenant Bloodish.
Un mort, dans son subconscient, Bloodish avait vu un double et maintenant Akiza était hanté par un mort qui la rongeait de honte.
La princesse se releva toujours avec son regard de plongé sur Bloodish.

 -!!

Bleu, les yeux de Bloodish était bleu quand la veille et maintenant Rouge. C'est là qu'elle comprit, enfin, elle pensait. Les yeux bleu d'un défunt qui la hantait. Échoué dans son devoir. Les yeux bleu du monarque avaient disparu depuis de rite étrange. Avec ses images en tête, Akiza se leva avec difficulté et s'approcha de Bloodish qui, lui, la regardait avec un regard mélancolique. La princesse s'approcha encore et encore persuadé du problème. Toujours ce même regard avec cette même image de défunt. Encore en approchant pour finalement tendre les bras et... Enlacer Bloodish, peu importe les pleures qu'elle ressentait et vivait. Aussi, Akiza l'embrassa pour lui partager son énergie magique ayant pour but de lui rendre son apparance normal, mais pas seulement cela...

Le défunt qui hantait Akiza était Ayana lors de son combat avec lui. Ce dernier était mort alors qu'Akiza l'avait embrassé et brûlé de l'intérieur. Cette image où il mourrait dans ses bras alors que le dôme de corrption tombait de manière grotesque et immonde. C'est la qu'elle avait comprit qu'Ayana possédait aussi une énergie puissante, des souvenirs et autre chose qu'il partageait avec Bloodish. Allait-il revenir ? Sûrement, mais pour le moment, tout ce qu'elle possédait de son ancien adversaire, la princesse le rendait à Bloodish. Qui était le véritable bourreau, elle s'en moquait bien.

Dans ce baise : d'à toi mon roi  

La cosplayeuse donnait tout la magie noir qu'Ayana possédait. Tout la puissance et la corruption qu'il sommeillait en lui. Akiza ou voire Kaiza voulait que le roi redevienne ce qu'il était. Elle sourit suite au baiser. Que son pouvoir devienne sans limite. Comme le monarque le souhaitait, devenir empereur, son ascension!







Mémoire de l'Enfer

*On se reverra de l'autre côté *









¦ - Finally, My Glory
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ -     - - -
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -



_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
I am
Messages : 287
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 23


Feuille de personnage
Santé:
210/210  (210/210)
Magika:
100/100  (100/100)
Stamina:
210/210  (210/210)

MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    Ven 26 Jan - 0:56

 

 
Début du RP
2015
Les sentiment du roi



Infernal King







Si le roi avait un Cœur, il vient de lui sortir de la poitrine, métaphoriquement parlant. Akiza venait de le surprendre en l’embrassant. Le roi, Bloodish, ne savait pas ce que c’était d’absorber de la compassion et de l’amour. Les Butvene et sa famille adoptive étaient un peu durs avec lui. D’habitude, il absorbait terreur haine et douleur pour assimiler les compétences et souvenir d’autrui.  Ce souvenir il le partageait maintenant avec son cœur qui lui est sortie de la proitrine. Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes. Qui peut faire appel au cœur des hommes avec plus d'efficacité que la femme ?

Depuis l’audience, le bourreau avait assimilé jusqu’à deux souvenir de conversation qu’Akiza ou Kaiza en mémorisant un sentiment d’amour. Le roi se rappela d’un souvenir avec Akiza et Kaguya, la démone chate, volià ce souvenir. C’était pendant les évènements du fléau il voyait le visage de kaguya il se vit également dans les eux Akiza:  Oui, tu sais bien que j’aime te voir quand tais en petite tenue, mais je n’aime pas ça quand les autres aussi peut voir, car ton corps est le mien tu droit le cacher, dit Kaguya a sa meilleure amie.  Met toi nue, car tu me fais mouiller je veux te faire l’amour maintenant, car tu excites trop, dit Kaguya a Aki tout en étant gêner que Bloodish regardait dans la direction de Kaguya. Le moment  d’après c’est que de la noirceur pour Akiza dans se souvenir peut-être était-ce l’apparition de Kaiza.

Bloodish ne savait pas si se baissé l’avait soigné, mais il avait plus de brulure sur le flanc gauche du vissage  et les cheveux blanc.

Maintenant les souvenirs passés, Il regardait Akiza drôlement  ou la regardait à moitié comme s’il évitait son regard. Peut-être est-il prosaïque avec un esprit terre-à-terre qui n’inclut pas les amours improbables. S’il le voulait avec son pouvoir législatif, il ferait passer une loi sur la bigamie ou même la polygamie et éliminer la monogamie. Le problème c’est que le roi ou reine  régnant(e) aurait un harem de concubine et ce n’est pas seulement le fait que tu sois un démon que tu as des gouts de luxure. Le roi  n’a pas besoins de ça, mais que ressent-il au fond de lui. Une concubine est une épouse mariée à quelqu’un de plus haut renom qu’elle, donc le roi. IL veut une femme pas une concubine certes une reine consort oui, mais quelqu’un qui ne veut pas le courtiser pour le statut de reine. IL n’y avait pas deux trônes pour deux personnes régnant que ça soit roi ou reine.

Et si je faisais une table ronde, pensa  Bloodish d’un air pensif. Il se faisait dévisager à son tour par Akiza comme si son regard fuyard de toute à heure avait peut-être fait de quoi. Hé quoi ? Pour quoi me regardes-tu, ainsi? Bon écoute, je peux promouvoir n’importe qui au même titre hiérarchique que moi, dit Bloodish à Akiza d’un air dérouter par son regard. Tu ne dois pas te faire trop idée pour ce nouveau titre de princesse tu sais, mais si tu veux-tu peut être Reine régnante. Tu peux toujours construire un nouveau royaume en mon nom. Tu ne seras pas reine dans ce royaume, mais une archidémon princesse infernal Akiza Hainamida. C’est bien Hanamida bref passons aux l’explications. Le titre Archidémon est donné à ceux ayant une haute hiérarchie dans la société des démons. J’invoque le conseil des démons en créant une assemblée d’archidémons. C’est la définition de ce que serait un pandémonium.

Au final, chaque  archidémon renforcira l’empire infernal, car ils auront un titre de courtoisie de ma part du genre prince, duc, chevalier, écuyer etc. Moi ce que je peux donner c’est même le titre de roi ou reines, si  je deviens empereur et j’aurais un droit de véto plus haut qu’un roi celui d’un empereur.

Tandis que, Bloodish expliquait c’est idéologie de grandeur. Une ombre planait sur le château infernal. C’était les révolutionnaire, ils ont entendu que bloodish étais soufrant et s’entrainait à recouvrir ses pouvoir dans la salle du trône. Qui dirige les révolutionnaires,  bloodish pensait que c’était Ayana, car il lui a dit dans le Devil nigth.  

FLASBACK

«- Je suis Ayana! Du Royaume Runique, le Leader de la Révolution! Tu dis avoir une armée ? Sache que moi aussi j'en ai une. Tu ne veux pas que je te mente ? Alors écoute bien. Mon Crew et moi allons renverser le Royaume Infernal et son Roi. Il y en a plusieurs ? Nous allons tous les renverser.»

FLASBACK-FLASBACK  

«- Retrouvons notre gloire d'antan! Mes amis...»      

     
Mais qui… de qui parlait-il il avait aussi nommé un Joey que j’avais utilisé dans la conversation.  

Un sbire de bloodish  arriva et les prévenu du sort du château.
Donc tu me dis que des révolutionnaires attaquent le château, se prononça le roi.
- Oui c’est cela, dit l’infernoid.
- Mais on a tué le soi-disant chef, dit Bloodish d’un air désespérer. Il n’y pas de paix sans amnistie et de guerre sans folie.
- C’est bien cela quel sont les ordres, demanda le chef des gardes au roi?
- Quel sont les effectives et où son mes  hommes?
- Les infernoids  on a peu près 60 légion éparpiller dans plus de 50  caserne, raconta le garde. D’autres défende les citoyens et les autres sont partis en mission. On a fait ordre de lâcher les Hellhound. Les seules casernes le plus touché sont  celle proche du château.
- Coup d’état contre moi !!! c’est inadmissible!! C’est impardonnable venant du peuple infernal que je me suis tant démené! Le roi criait de moins en, en moins fort après avoir fait sortir sa rage, mais s’il finit par se calmer. Akiza il vise le château  ces sociopathes. Je ne pense pas qu’il te vise  prend des hommes et défendre le peuple. Je saurais me défendre. C’est sans doute des conspirateurs d’Ayana.
Que le combat commence. Bloodish avait dispersé ses troupe pour protéger son peuple de cette attenta terrorises. Il avait dit à Akiza d’aller chercher du renfort au royaume  ou même à l’extérieur. Un capitaine qui coule avec son navire le roi coulerait à la fin s’il perdait. Aux lieux de faire un mouvement comme le roque à au jeu d’échec Bloodish attaque avec toutes ses troupes. Le roi et essaye de protéger le reste des pions, car il est arrogant et son arrogance le perdra. Il se croit capable de protéger son peuple à lui seul et de vaincre seul.

Le roi se mit  attaquer sans retenu. C’est la nuit du bourreau qui commence le sang va couler se soirée là.
         
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La recherche de renseignement    

Revenir en haut Aller en bas
 
La recherche de renseignement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gate of Valor :: Royaume Infernal :: Pandémonium :: Château Infernal :: Salle du Trône-