Gate of Valor

Nous sommes à la recherche de roi et de champion! Rejoingnez nous vite pour découvrir les mystères de votre aventure! et recevez 500BP a utiliser !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le Conteur - Récit Premier (deuxième partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
I am
Messages : 12
Date d'inscription : 26/04/2018
Localisation : Partout


Feuille de personnage
Santé:
1/0  (1/0)
Magika:
1/0  (1/0)
Stamina:
1/0  (1/0)

MessageSujet: Le Conteur - Récit Premier (deuxième partie)   Jeu 17 Mai - 23:08



Une autre cervoise, un autre chapitre!

Avec un aire songeur, vous regardez le vieil homme aveugle que vous avez accompagné, plus tôt, dans cette taverne. Il c'est arrêté de bouger depuis ô moins cinq minutes et vous êtes inquiet car vous croyez qu'il ne soit mort d'épuisement dû à sa vieillesse pour le moins incalculable.

Le Vieil Homme: Oh, c'est vous?! Alors encore une fois bonjour!

À sa réanimation soudaine, vous sursautez  sur votre chaise et semblez fâché par cette surprise soudaine, puis soulagé de ne pas vous retrouvez à devoir expliquer pourquoi vous écoutiez les histoires d'un mort et, finalement, vous vous demandez même qu'elle sottises se vieux fou venait tout juste de vous dire.

Le Vieil Homme: Ah, non non, pardonnez-moi, ce n'est que vous êtes plusieurs vous, selon le visiteur qui passe, alors je m'adresse à vous et, en même temps, à un autre vous, donc, pas forcément vous! N'essayez pas de comprendre... C'est une histoire qui implique un mur brisé et la quatrième dimension... Oubliez ça!

Le Vieil Homme: Bien! Où en étais-je rendu? Ah, oui, je me souviens mais, pourriez-vous patienter, un cours instant, je vous pries?..

Du regard, vous suivez le vieil homme se diriger vers le bar en titubant et se cognant contre des chaises. Il commanda deux autres cervoises. Vous regardez votre pinte, encore sur la table, et constatez que vous n'avez pris à peine deux gorgées depuis le début de son histoire. Vous apercevez alors la pinte vide du vieil homme et jugez qu'il serait bon de vider la vôtre. Vous finissez tout juste votre cervoise que le vieil homme en dépose une nouvelle devant vous et une une devant lui. Il continue aussitôt de vous contez le récit.

Le Vieil Homme: Enfilez bien vos bottes et attachez bien votre tuque, notre Baltimas poursuit son aventure dans le territoire glacial des Nôôrdiens.







Le Chevalier de Cœur!



Chapitre deuxième
Chasse Hivernal



Cela fît déjà plus de dix jours depuis l'altercation entre Baltimas Grifnit et Pérémion Traéthos, dans une des ruelles, du Centre-Ville, de la Capitale de Haedleigh.
Les conflits d'idéaux et d'intérêts, de ce duo dysfonctionnel, sont toujours à l'affût mais, bien moins intenses qu'au début de leur voyage.
Baltimas aurait bien rebroussé chemin, à maintes reprises, si ce n'était point de la survie de sa jeune épouse enceinte, Evolyne.

À leur départ, comme aucun des deux n'eût confiance en l'autre, ils invitèrent deux autres personnes à assister à leur quête.
Baltimas demanda l'aide de Sirus, l'un de ses compagnons de longues dates et Pérémion, lui, demanda à Nume, un autre malfrat qu'il connaissait.

Le quatuor entra dans le territoire des Nôôrdiens.
Baltimas n'avait pas peur de tomber sur les guerriers de cette région car il sait que, comme lui, ils ne chargeraient pas à l'attaque de quelques intrus et useraient de diplomatie en premier lieu.
Il se demandait pourquoi craignait il, alors, une rencontre avec eux, puis regarda vers Pérémion et Nume.
Sa crainte venait des deux malfrats, il savait que Sirus resterait calme face au Nôôrdiens mais, les deux autres, seraient-ils enclin au combat vite déclaré?

Baltimas: Nous ne sommes plus sur nos terres, donc ce n'est plus la même autorité et ce n'est plus les mêmes lois qu'à la Haedleigh! Faisons-nous discret et évitons les conflits si possible!

Sirus: Entendu, mon Balte!

Baltimas: Je n'ai aucun doute sur vos compétences, mon ami, c'est des deux autres que je m'inquiète!

Nume: Hey, vous nous prenez pour des imbéciles ou quoi?! Pérémion, tu ne les laissera pas nous insulter comme...

Pérémion: Non, attend Nume... Baltimas a raison, nous devons nous faire discret!
Alors si tu veux lui prouver que tu n'es pas un imbécile, montres lui que les criminels, comme il adore nous nommer, sont capables de très bonne discrétion!


Nume: Pff, mouais... C'est compris, tous en mode discrétion!

Nume s'avança, s'éloignant un peu, pour être à l'avant de tous, tel un éclaireur.

Pérémion: Il va faire se que vous avez demandé!

Baltimas: ... Je... Bien, merci alors?

Pérémion: Vous savez, ce n'est pas tous les criminels qui naissent avec un cœur de monstre...

Baltimas: ...

Pérémion: Nume, par exemple, à du voler dès son plus jeune âge pour nourrir ses frères et sœurs!

Baltimas: ... Que faisait leur mère?

Pérémion: Elle préférait satisfaire ses clients habituels!..

Baltimas: Oh... Et leur père?

Pérémion: La jeune sœur de Nume s'est plain de ne pas apprécier l'affection inapproprié qu'elle recevait de leur père...
Le lendemain, le paternel avait mystérieusement disparue de la carte!...


Baltimas: ...

Pérémion: Même si je ne crois pas au destin, il y des choses qui sont voués à être, peu importe nos décisions!

Baltimas: Et vous? Pourquoi êtes-vous... Attendez!... Écoutez, quelque chose approche!

Des pas, plutôt rapides dans la neige, se faisaient entendre non loin. Deux hommes, paniqués, sortirent d'entre les arbres.
Ils couraient en direction de Baltimas et les autres. Nume avait sorti sont arme, prêt à se battre.

Inconnu: Nous vous consseillons de vous sauvez, pauvre fous!!

Nume: Non mais, ça suffit de se faire insul... té?..

Paniqué, à son tour, Nume se retourna, vite fait, et prit exemple sur les deux inconnus.
Baltimas et Pérémion se demandaient se qui pouvait bien se passer devant puis ils virent l'énorme dragon, tout blanc comme neige, se rapprocher dangereusement.

Ils étaient, maintenant, six à courir, dans les forêts enneigées, pour ne pas finirent dévorés par un dragon.
Tel un serpent géant et affamé, la créature zigzaguait rapidement et maladroitement dans la forêt, détruisant quelques arbres au passage.
Pérémion profita des cinq autres coureurs en mouvement pour se cacher derrière un arbre sans attirer le dragon sur lui.
Baltimas qui continuait de courir, l'aperçu et ne fût pas surpris, le croyant lâche.

La dragon passa rapidement tout près de Pérémion qui attendit quelques secondes et planta solidement son épée dans la queue de l'énorme créature.
La lame planta ensuite dans le sol, ce qui devait retenir le dragon qui hurla d'un grognement de douleur et se tourna vers l'homme désarmé.
Les yeux de la créature donna à Pérémion l'impression de fixer la mort tout comme son souffle rageur sentait le cadavre.

Le dragon se lança à l'attaque.
Pérémion eût à peine le temps de se jeter par terre en roulant pour ne pas être aplati par la créature qui brisa deux arbres dans sa tentative de vengeance.
Le dragon leva la tête, un peu sonné et la secoua avant de se retourner vers Pérémion qui n'avait, maintenant, plus la chance de se cacher ni, d'esquiver à temps.
Pérémion regardait la créature baisser la tête vers lui, lentement et même souriant presque diaboliquement comme si elle voulait le nargué juste avant de le dévorer.

Le dragon se donna un élan dans l'intention d'attaquer brutalement.
Cet attaque fût contré par Baltimas qui avait bondit sur un arbre qui lui permis de s'élancer au niveau de la tête du dragon et lui trancha le cou avec son épée.
Baltimas tomba, près de Pérémion, et le corps de la créature s'écroula dans la neige.

Pérémion: J'aurais trouvé de quoi me sortir de se pétrin, vous savez?

Baltimas: Oh, la ferme et dîtes donc simplement "merci Balti d'avoir empêché qu'un dragon ne me dévore d'une bouchée"!

Pérémion: Ah, si l'on en croise un deuxième et que vous devez me sauver, je promet que cette fois je vous le dirai!

Les deux hommes se mirent à rire pendant que Nume, Sirus et les deux inconnus se rapprochèrent.

Sirus: Bon sang, Balti, on aurait dit que tu t'envolait dans les airs! Es-tu bien certains que tu n'a pas des origines célestes?

Baltimas: Entièrement humain pur-laine mon Sirus!

Nume: Ouais-ouais-bien-beau-bravo mais, ont à deux autres imbéciles qui nous doivent des explications!

1er Inconnu: Milles excuses de vous avoir embarqué dans cette déplaisante mésaventure, braves messieurs, nous chassions des cailles pour nôtre goûter quand nous avons réveillé ce gros lézarde blanche!
Je me présente, je suis Golipenn!
*

2e Inconnu: Je me présente, à mon tour, je suis Golipann!
Et oui, nous nous excusons de cet pétrin dans lequel nous vous avons injustement embarqué mais, nous sommes toutes fois bien heureuses que vous ayez réussi à nous en débarrasser!
Nous vous disons merci beaucoup de cet fabuleuse exploit et aimerions vous invité à notre grande chalet pour partager le magnifique repas que sera ce gros lézarde! Qu'en dites-vous, gentils voyageuses?
*

Nume: Est-ce qu'il vient de nous traiter de femmes?...

Baltimas: Je me nomme Baltimas et voici mes compagnons; Sirus, Pérémion et, malheureusement, Nume.
Nous acceptons votre invitation avec joie, de plus, cela fait des jours que nous marchons et il serait bon de se reposer un peu et de manger à notre faim!


Golipenn: Splendide!

Nume: Oui, c'est ça, suivons les "gentils chasseuses"!


(À suivre dans la lugubre forêt de Nebilùm!)



Le Dragon blanc comme neige

*Notes de l'auteur: Golipenn et Golipann parlent comme deux anglais qui apprennent le français.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Conteur - Récit Premier (deuxième partie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gate of Valor :: Royaume des Humains :: Terres Nôôrdiennes :: KastelFrost-