Dress To Kill [solo][ Akiza II ]
 :: Royaume des Humains :: Capitale Haedleigh :: Habitation

Akiza Hainamida

Messages : 1281
Date d'inscription : 17/11/2016

Feuille de personnage
Santé:
115/150  (115/150)
Magika:
61/300  (61/300)
Stamina:
70/100  (70/100)
avatar
Princesse Infernale
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Juin - 22:33



⛧ Dress to Kill ⛧
I'm your motherfucking monster




La défaite à un goût bien amer, j'en sais quelque chose. J'ai vécu pour mourir ignorant mon heure venue. Elle est arrivé comme ça! pour tout me prendre. La trahison qui ne ronge et la vengeance qui m'anime font de moi une créature dangereuse. Je suis comme une friandise empoisonné de mercure ; la vengeance qui bouille en moi brûle autant que cette planète. Je suis une pécheresse et j'ai toujours raison. Tu ne peux pas changer ma façon de penser, par conséquent je t'enverrain en enfer. Je suis une pécheresse, je gagne toujours, par conséquent ne me fait pas face. J'ai choisis ma voie, j'ai fais mes choix, maintenant c'est à toi d'être sur la croix. Il n'y a pas d'honneur pour des gens comme toi ; seulement du malheur. Crucifix! Sacrifix! Je ne vis que pour vous rendre complètement fou, je je vis que pour vous rendre ce que vous m'avez donner!

Alors que rien est parfait, ma naïveté m'a soumise à divers situations. Je voudrais ce que tu veux, mais s'il te plaît, laisse moi en paix. Je sais que je ne suis pas parfaite, je suis loin d'avoir aucun défaut. J'aimerais seulement être accepté pour ce que je suis et non pour ce que je fais. J'ai pardonné à ma mère, mais cela ne veut pas dire oublié. J'ai pardonné à tout ce qui m'ont tué à l'intérieur. J'ai pardonné à tout ceux qui mon créé. Est-ce qu'ils se sont excuser pour m'avoir fait de moi ce que je suis? Non, tout ressemble tellement à un foutu rêve où je cours après moi-même. Je voudrais devenir ce que tu veux, mais s'il te plait, laisse moinen paix.

Il est trop tard pour les pardons, il est trop tard pour les salutations. Goûte à la victoire en écrasant tout ceux qui se mettent devant toi. Mettons tout notre poids pour écraser une fourmis ? Non! Pour écraser ses opposants, on met tout notre poids. Écraser nos opposants, nous mettons toute nos force. Pour l'écraser et qu'il ne se révèle pas. L'écraser lui et son égo! l'écraser lui et tout ce qu'il possède!! l'écraser lui et toute l'intimité qui a!!! l'écraser devant tout le monde!!! l'écraser en l'humilliant pour tout ce qu'il l'est!!! l'écraser pour tout ce qu'il est... L'ÉCRASER COMME TOUT AUTRE OPPOSANTS! COMMENT GOÛTER À LA VICTOIRE!

De toute façon, je me trouve magnifique dans mes défauts. Je suis ce qu'elle voulait que je devienne. Celle auquel elle pourrait être fier et aimer. Je suis celle qui pourrait ne rien changer, mais seulement être sacrifier. Crucifix! Sacrifix! Si je suis pour finir mes jours sur le bûcher, je suis prête à brûler pour leur montrer leur tort. Ils comprendront quand je serai morte. Leur monde est un triste à voir, j'ai mal pour eux dans leur laideur. Je ne le dirai jamais assez : Burn, Burn me on the pyre! Brûlez moi ou sinon c'est moi qui va tous vos brûler. Je suis la création de vos désirs, maintenant subissez votre martir. Je voulais seulement devenir ce que vous vouliez...

[ * * * ]

Est-ce qu'une simple robe pouvait servir comme une peau auquel la princesse pouvait mué? Son ancienne robe symbolisait en quelque sorte sa naïveté dans se monde et sa nouvelle robe noir symbolisait ce qui avait de plus sombre en elle. L'envie de pouvoir, comme si elle avait grandit. Akiza avait en quelque sorte mué pour ensuite y tisser son cocon. Selon les dires que Kaguya, quel genre de Papillon allait en sortir par la suite. Un papillon qui serait magnifique, d'après la succube. Vivre et voler librement, intouchable.

Personne allait faire de lien, personne allait trouver le subterfuge. Toute preuve faisait lien avec une cabale quelconque lié à Allithna. C'était insidieux, mais tout le royaume craignait ce culte qui pratiquait les sciences occutes. Comme rien ne liait la sorcière à ses crimes à cause de sa magie, seul des Sigils servaient de preuves. Bref, est-ce que quelqu'un pouvait la coincé alors qu'elle venait à peine de commencer ? Sa premier victime de ce massacre qui ressemblait beaucoup à un sacrifice humain, c'était la voyante. Celle-ci s'était vue se faire arracher le coeur violemment. La deuxième victime, un jeune journaliste qui l'avait interrogé sachant qu'Akiza se trouvait sur les lieux et jouaient la jeune fille traumatisée. Le troisième ne fut personne ne vraiment important, seulement un facteur qui passait au mauvais moment.

Ensuite, son massacre monta de niveau. Des incendies et des démembrements commençaient à entrer dans son jeu malicieux. Les personnes devenaient de plus en plus aléatoire allant jusqu'à un cassier dans un dépanneur. Comme si la princesse évoluait, Akiza se sentait devenir plus forte à chaque fois. Chaque pion jouait un rôle clé de se sacrifier en quelque sorte. La princesse se sentait vraiment intouchable...

Cela faisait seulement une semaine que sa série de meurtre avait commencé, d'autre allait survenir, mais avant de repartir, Akiza devait faire quelque. Une dernière cible devait être éliminé avant de quitter le royaume en laissant le royaume dans la peur. Mais pour cela, elle devait faire en sorte que l'une de ses prochaines cible puissait l'intéressée elle même.
Ce soir-même, la sorcière vêtue tout de noir venait de cibler sa cible. Un verrouillage s'était fait en quelque sorte, car elle ne le quittait pas des yeux. Ses yeux malsains, on pouvait bien, là, voir le regarde de son alter-ego. Dans un bar où elle buvait l'alcool, comme si elle essayait de se saouler, mais sans succès. Sa cible ne savait pas qu'elle était observé par la sorcière. Son Regard totalement obsédé par chaque fait et geste, mais discret. À la simple manque de vigilance et Akiza pouvait y mettre l'une de ses drogue. Cet drogue annonçait le début de la partie, mais sa cible semblait être un habitué. Attendre trop longtemps risquait d'éveiller des soupçons, donc elle devait agir.

La princesse infernale se leva d'où elle était assise plutôt pour replacer sa robe noire en premier lieu pour ensuite se diriger vers sa cible. On pouvait pratiquement le reconnaître avec ses long cheveux brun et un smoking noir. Akiza alla s'asseoire à côté de lui, comme si de rien n'était. Leur regard ne se croisait pas tout de suite, plutôt son verre.

- Akiza? Est-ce que c'est toi ?

- Huh ?

Levant ses yeux, Akiza vit que c'était bel et bien son ancien photographe amateur. 2 ans plus tôt, elle posait pour lui dans un cabinet privé pour qu'il puissait réaliser son rêve de devenir un grand photographe. Tout sorte de photo allant du cosplaying à des photos plus érotiques. Tout restait privé et seul son professeur pouvait les voirs. Bien entendu, son ami cboisissait les photos les moins érotiques. Pour ses projets, les photos choisis étaient souvent ses meilleurs cosplays avec quelque sexy qui, où, Akiza en dévoilait pas trop. Oui, elle avait déjà posé sans soutien gorge et se couvrait seulement avec ses bras. Souvenirs, souvenirs. Sa cible était donc ce type, la sorcière voulait vraiment tourner la page de son ancienne vie, et là! Le lien qui allait la mener à elle sera maintenant créé. Ce fameux lien paradoxal.

- Oui, c'est bien moi.

- Ça alors! Tu as drôlement changé! Tu es magnifique, Akiza!

- M-merci, je crois. Tu as terminé tes études de ton côté ?

- Il me reste environs 2ans, j'ai presque terminé. J'attendais une amie, une fréquentation, mais à la dernière seconde, elle m'a posé un lapin. Je suis donc venu boire un verre avant de repartir.

Son instinct ne l'avait donc pas trompé, il allait bientôt partir. Le fait qu'elle s'était déplacé lui donnait de précieux point, car la sorcière n'avait plus besoin de le suivre ou faire quoique ce soit dans le genre. Maintenant qu'ils étaient assis l'un à côté de l'autre, seule la soirée allait dicter les prochaines péripéties des prochaines évènements.

- Je suis désolé de l'apprendre.

- Ha ha! Tu sais, on est jamais seul en ta compagnie!

Elle ne savait pas trop quoi dire à cette remarque. Cette remarque si soudaine que n'importe qui aurait été à cour de réponses. Surtout que la situation l'exigeait. Seul un peu sourire se dessinait sur les lèvres de la jeune femme. C'était un excellent truc, du moins, pour elle. Quand Akiza ne savait plus trop quoi dire, elle souriait pour détendre l'atmosphère. Sa mange alla se déposer sur la main de son vieil ami.

- Voyons, il n'y a pas que moi dans cette histoire. Tu m'as parmis que découvrir le sentiment d'être mannequin, en quelque sorte.

- Désolé si aucune de tes photos ont publiées... Je dois être médiocre comme photographe.

- Ne dis pas cela! Regarde toi, tu resplendis de splendeur et...

- Toi aussi, Aki.

Encore une fois, la surprise la tut sur le coup. La princesse ne savait trop comment réagir lors d'un compliment. Ce qui eut pour conséquence de détourner ses yeux du regard du jeune homme. Ne sachant pas trop quoi penser, elme désirait plus fuir le regard de son vieil ami, mais elle ne devait pas oublier sa cible : le verre du jeune homme aussi. Attiré l'un vers l'autre tel un magnétisme, leur visage s'approchèrent ainsi que leur lèvres. Un baiser se créer.

[ The new Religion ]

Bienvenu dans mon monde, un monde où l'on doit se battre pour survivre. Le sauveur légendaire n'existe pas. Il n'y existe pas de special snowflake. Vous tomber comme tout le monde à la merci du vent. Il est temps pour nous de connaître une nouvelle religion.
Vous n'êtes pas protéger pour cause d'avoir été bénis! Vous avancez dans vers une voie qui vous est inconnu. Une voie où vous trouvez une foi. Elle vous échappe... Qu'il n'y ait pas de dieu! Je ne suis pas ce saveur légendaire. Je suis moi et seulement moi, il est temps pour nous d'assilimer une nouvelle voie, une voie où l'on pourrait connaître la vérité. Une voie vers la victoire!!! Notre Anti-Primal is almost here, AMEN!!

[* * *]

Baiser, lit, drap ; sorcellerie, drogue sexe et gore. La drogue agissait telle que la sorcière le souhaitait. La baiser fut le moment parfait pour y ajouter cette dose assez puissante pour qu'il puissait perdre tout ses moyens. Leur baiser langoureux alors qu'il baisait avec la sorcière. Tout ceci n'était qu'un jeu malicieux sachant qu'elle avait le contrôle sur ses désirs. Chaque demande devenait un ordre. L'acte entre Akiza et son ancien photographe continuait. Elle gémissait avec pour seule question : allait-elle atteindre se fameux climax. Ses mains se crispèrent contre le matelas, son ami ne se retenait pas de bien pousser en elle avec un vitesse pratiquement aussi rapide. Gémissement, amour, sexe et drogue ; les ingrédients d'une soirée parfaite. Une soirée contrôlé par une substance insolite. Une peu de poudre et voilà la partie de jambes en l'air pouvait commencer insidieusement. La malice n'était qu'un jeu, le sexe ; un bonus appétissant. Cette pratique sexuelle rappelait à la sorcière qui était l'aiguille et qui était son pion ; sa victoire!

Coup de cheveux, l'atmosphère torride entre les deux personnes ne cessait d'éprouver une chaleur passionnelle l'un pour l'autre. Alors que leur baiser passionné semblait stopper le temps même. La drogue avait amené le jeune homme sur un petit nuage alors que la princesse éprouvait du plaisir lors de se rapport, mais aussi pour le contrôle qu'elle avait envers ce jeune photographe. Ses bras serrait le corps de son partenaires, son dos et son torse musclé contre la poitrine de la sorcière. Elle goutait, elle goûtait à la victoire. Pousse, pousse, rend la contente et joyeuse! N'échoues pas ta mission! Ses mains se crispèrent toujours et encore. Le dos de son jeune ami se déchirait sous les ongles de la sorcière. Qui soumettait qui réellement? Chaque coup de bassin comme un pion avançait d'une case. Il jouit, elle jouit. Sang.

Le sang coulait le long des murs. Un corps jonchait dans le lit alors qu'une jeune femme nue partiellement couverte de sang était assise à ses côtés. Ses cheveux en bataille et ses mains cramponnaient son visage. Ses yeux entre ses doigts avec un léger sentiment de culpabilité... Non. Sous ses gémissement étouffé se trouvait un sinistre rire satisfait. Son rire signait une victoire à la perfection où que tout ses pions s'étaient vaillamment bien déplacé pour en arriver jusqu'à là. Le sang sur les murs livrait par la même occasion un sombre message où Akiza venait aussi de dessiner son propre Sigile. Même si elle n'incarnait aucun péché spécifiquement. Son sigile pouvait donc représenter la malice. Un A fusionne avec un K alors trois étranges symboles. Avec quelques petits ornements tout aussi étranges que les symboles. Cet oeuvre dessiné par le sang du jeune photographe signait maintenant Akiza, mais pas directement, car un A et K fusionné pouvait signifier bien des choses et c'est ce qui l'amusait beaucoup.

Son rire psychotique, la princesse nue tremblait se satisfaction alors que son regard fixait le corps de sa victime mort dès qu'il avait jouit. Le reste se travail s'était fait pratiquement tout seul. Cette victoire donnait un étrange sentiment à Akiza, un sentiment de gloire passé retrouvé. Allait-t-elle nettoyer. Pas du tout, ce sigile inaugurait l'art ULTIME, l'art de gagner de l'art d'avoir raison sur tout point. Donner tort devenait peu à peu une raison de vivre pour la princesse psychotique. Les trois ornements représentaient trois stades de l'évolution: La Larve, le cocon et le papillon. Le papillon symbole même de la liberté et de la théorie du chaos. Akiza ayant maintenant la graine du chaos en elle. Et le dernier trait representait une étoile. Pourquoi une étoile? Un mystère, déjà que l'histoire des trois stades étaient flous. D'autre symboles se trouvaient autour du sombre sigile d'Akiza. Ces symboles n'avait aucun sens pour plusieurs personne et même pour la princesse même. Comme si Kaiza avait dessiner elle même ces symboles occulte pour livrer un sombre et important message à qui le déchiffrait. L'art Ultime de la tromperie et de la malice.

La défaite a un goût amer pour celui qui le goûte, mais il a aussi un goût amer quand la personne a tort. C'est une défaite, mais gagner n'a pas de goût si cela n'est qu'un simple hasard. Préparer ses pions, la vengeance a meilleur goût alors que c'est un plat qui se mange froid. Même si Akiza symbolisait en quelque sorte une source de chaleur. Les pions ne sont que pour une des petits personnages sans nom pour arriver à ses fins ( comme vous aurez remarqué, la voyante et le photographe n'avait pas de nom x) ). Avançons de manière insidieuse pour assouvir ses sombre désirs malicieux pour gagner: taste the victory, taste the glory; taste the fuckers, taste the murder.






Mémoire de l'Enfer

*On se reverra de l'autre côté *









¦ - Préquel; Hey, Mr.Supremeking
¦ - Finally, My Glory
¦ - Mother, I'm sorry..
¦ - Hello Darkness ~❤️
¦ - My Love Diying
¦ - Kaguya, My Sister
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -
¦ -     - - -



_________________

Ember, Spark, Flare et Blaze
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: